Course à la direction du PLQ | Un ancien député péquiste songe à se lancer

Course à la direction du PLQ | Un ancien député péquiste songe à se lancer
Course à la direction du PLQ | Un ancien député péquiste songe à se lancer

(Québec) Un ancien souverainiste qui a voté « Oui » en 1995 envisage maintenant de se lancer dans la course à la direction du Parti libéral du Québec (PLQ). Nicolas Tétrault affirme que l’indépendance n’est plus un enjeu et que des réformes en profondeur sont nécessaires au Québec.

Thomas Labergé

La Presse Canadienne

Bien qu’il ait été candidat du Parti québécois (PQ) en 1994 à l’âge de 19 ans, Nicolas Tétrault affirme maintenant qu’il se présente à la direction du Parti libéral par « opportunisme » : selon lui, le PLQ est le véhicule le plus approprié. susceptible de lui faire prendre le pouvoir.

Pour M. Tétrault, le modèle québécois est « obsolète » et le « bateau coule partout ».

Bien qu’il refuse de se qualifier de politiquement de droite, l’homme de 49 ans ne cache pas son soutien au leader conservateur Pierre Poilièvre.

Nicolas Tétrault dit même envisager une « alliance de circonstance » entre le PLQ et le Parti conservateur du Québec (PCQ) d’Éric Duhaime. Selon lui, ces deux formations politiques sont les seules à offrir une bouffée d’air frais aux Québécois.

Celui qui est aussi ancien conseiller municipal à Montréal se revendique le candidat du changement, contrairement à Denis Coderre qui représenterait le « statu quo » et le « copier-coller », selon lui. L’ancien maire de Montréal envisage également de se présenter à la direction du Parti libéral.

Lors de l’entrevue accordée à La Presse Canadienne, l’entrepreneur montréalais insiste sur le fait qu’il souhaite voir moins de partisanerie dans la politique québécoise. Il se dit même prêt à nommer des ministres parmi les députés de l’opposition.

Nicolas Tétrault prévoit rencontrer le PLQ cette semaine pour voir si les règles de leadership lui conviennent. Autrement, il envisage d’être candidat pour les conservateurs de Pierre Poilievre ou à la mairie de Montréal.

Le nouveau chef du PLQ sera élu en 2025.

#Canada

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La France tient Moscou pour responsable de la mort de Navalny et appelle à une enquête indépendante
NEXT Le Roquefort, roi des fromages, va-t-il perdre son trône ? Découvrez quels sont les 4 fromages qui veulent lui voler la couronne