Le Gabon se lance dans la production de gaz butane

Le Gabon se lance dans la production de gaz butane
Le Gabon se lance dans la production de gaz butane

Le Gabon est un pays producteur de pétrole mais importe la quasi-totalité du gaz butane consommé par les ménages. Pour réduire sa dépendance à l’égard de l’étranger, le Gabon vient d’inaugurer une usine de production de gaz à Batanga, dans le sud-ouest du pays, près de Port-Gentil. Un événement salué par les populations, mais aussi par les autorités de la transition.

De notre correspondant à Libreville,

Le Président de la Transition, Brice Clotaire Oligui Nguema s’est rendu personnellement à Batanga pour inaugurer l’usine. Ce projet a été lancé sous l’ancien régime il y a deux ans. ” En réponse à un besoin d’énergie supplémentaire exprimé par le Gabon, Perenco a lancé le projet de construction de cette usine de GPL, ce qu’on appelle plus communément gaz butane ou gaz domestique.explique Adrien Broche, directeur général de Perenco. Cela représente pour nous un investissement de plus de 50 millions de dollars, soit environ 35 milliards de FCFA. » Selon l’entreprise franco-britannique, l’usine a la capacité de produire 15 000 tonnes par an de gaz butane et permettra de réduire les importations de gaz butane de plus de 50 %.

Avant cette usine, le Gabon produisait 10 000 tonnes de gaz butane via la Société gabonaise de raffinage (Sogara). Cependant, toute cette production ne répond pas à la forte demande nationale. Bonne nouvelle pour les populations, juste après l’inauguration de l’usine, le gouvernement a baissé le prix des bouteilles de gaz de 5 950 à 4 950 FCFA, soit une réduction de 1 000 FCFA.

Meilleur pour les personnes et l’environnement

Alban Migueli, de l’ONG Mandji Cheaper, estime que cela ne suffit pas, l’État peut faire encore mieux : « En comparaison avec d’autres pays, nous allons parler du Maroc qui a pour la même bouteille à 1.250, la Tunisie à 1.350, pour la Libye le gaz est toujours à 1.500 FCFA. Nous pouvons faire mieux pour notre pays en réduisant le prix de l’essence. »

Autrefois, le gaz découvert dans les champs pétroliers était systématiquement brûlé. Nicaise Moulombi, présidente de l’ONG Croissance santé environnement, estime que la nouvelle usine génère des gains économiques et environnementaux. ” Aujourd’hui, ce gaz n’est plus torché et n’émet donc plus de gaz à effet de serre “, il explique. Une utilisation qui permettra de réduire l’impact sur le climat, estime-t-il, de « réduire considérablement la pollution « . Et de conclure : « c’est donc une bonne chose pour le Gabon qui se prépare à la transition énergétique. »

Plusieurs autres projets gaziers sont en cours. A terme, le Gabon rêve de mettre un terme aux importations de gaz et de devenir exportateur.

Lire aussiLe Gabon va augmenter sa production de gaz butane de 20% après 2023

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « un système pénal sexuel inédit » dans les Landes
NEXT Le psychanalyste Gérard Miller accusé d’agression sexuelle