Vidéo. Porsche, Jaguar… Il perd ses voitures de collection dans un incendie en Dordogne

Vidéo. Porsche, Jaguar… Il perd ses voitures de collection dans un incendie en Dordogne
Vidéo. Porsche, Jaguar… Il perd ses voitures de collection dans un incendie en Dordogne

« Ce sont des souvenirs qui partent en fumée. » À Saint-Médard-d’Excideuil, en Dordogne, Pierre Ancelin, propriétaire de l’ancienne maison de retraite transformée en habitation, a vu bien plus qu’un simple garage partir en fumée dans la soirée du lundi 23 octobre. 150 m², entièrement détruits dans un incendie, abritaient une partie de sa collection de voitures.


Cinq voitures ont été détruites ainsi que le garage et tout ce qu’il abritait.

Michel Fauré

Ici un logo, là des jantes caractéristiques : hormis Pierre Ancelin, qui les choyait, seul un connaisseur peut identifier les carcasses désormais carbonisées au milieu des décombres et sous la charpente effondrée. « J’ai perdu une Audi TT cabriolet, une Porsche 924 cabriolet, une Jaguar XJ6, un pick-up Nissan Navara, une Citroën C5 », énumère le propriétaire quelque peu orphelin. « Ils étaient magnifiques ! La Jaguar était pratiquement neuve, gris métallisé, datant de 2004. La Porsche rouge était plus ancienne, de 1978, mais elle était également superbe. »


Pierre Ancelin envisage de reconstruire le garage mais sans reprendre sa collection.

Michel Fauré

Le passionné de 75 ans a également perdu ce soir-là une moto, une Honda 1 100 Shadow, un scooter et de nombreux équipements. « Il y a sûrement plus de 140 000 euros au total », évalue Pierre Ancelin. Un camping-car, stocké sous l’abri attenant au garage, a été sauvé.

Il était un peu plus de 22 heures lorsqu’il fut alerté par une de ses locataires, Audrey : « Elle avait vu de la lumière dans le garage. » Une quinzaine de pompiers sont intervenus. « Ils sont restés jusqu’à 4 heures du matin »

Rêve de rouleaux

Une enquête a été ouverte. L’hypothèse privilégiée est celle d’un incident électrique. Cruelle coïncidence, le contrat d’assurance souscrit par le collectionneur ne couvrait pas ses voitures pour l’incendie. « Quand j’ai signé, ils ne le proposaient pas encore. »

Pierre Ancelin se console en pensant à deux autres pièces de sa collection, une Maserati et une Rolls Royce restées dans l’Hérault (d’où est originaire le passionné d’automobile). « Je suis parti de rien, je vendais des journaux quand j’étais enfant. J’avais un modèle Rolls et je me suis juré d’en acheter une vraie pour mon 40e anniversaire. C’est ce que j’ai réussi à faire. Heureusement, celui-ci est intact. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités