« Et si la France était un matriarcat où règne le privilège féminin ? – .

« Et si la France était un matriarcat où règne le privilège féminin ? – .
« Et si la France était un matriarcat où règne le privilège féminin ? – .

LA CHRONIQUE – Chaque lundi, pendant LE Figaro, notre chroniqueur ironise sur l’actualité. Cette semaine, il conteste l’affirmation selon laquelle les femmes travailleraient gratuitement à partir du 6 novembre.

*Auteur de “ Woke fiction – Comment l’idéologie change nos films et séries » (Cherche midi, 2023).


En France, les femmes travaillent désormais gratuitement jusqu’à la fin de l’année . » Voici ce qu’écrivait Élisabeth Borne la semaine dernière, déplorant les asymétries de revenus entre les sexes, qui ne résultent pourtant pas de discriminations, mais de choix professionnels des hommes et des femmes. Quoi qu’il en soit, l’existence d’un privilège masculin semble acceptée jusqu’au sommet de l’État. En raisonnant avec autant de mauvaise foi que certaines néo-féministes, pourrait-on arriver à la conclusion que nous vivons dans un matriarcat où règne le privilège féminin ? Essayons.

En France, les hommes meurent en moyenne six ans plus tôt que les femmes. Si la vie des femmes était équivalente à un an, les hommes seraient dans la clandestinité, en décomposition, au 3 décembre. Reformulons : chaque année, à partir du 3 décembre, les hommes vivent à crédit. Au cours de leur vie, les hommes…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous en reste 84% à découvrir.

Voulez-vous en savoir plus?

Débloquez tous les objets immédiatement.

Déjà inscrit? Se connecter

#France

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « la crise des chambres vides » pèse sur Québec
NEXT remboursement, échange, frais supplémentaires… que faire si votre train est annulé ? – .