Eric Yung signe « Tantale » à La Bouinotte

Eric Yung signe « Tantale » à La Bouinotte
Eric Yung signe « Tantale » à La Bouinotte

Mythologiquement parlant, Tantale est le fils de Zeus et de la nymphe Ploutô, condamné au supplice qui porte son nom pour avoir offensé les dieux. Côté chimique, c’est un métal bleu-gris, stratégique dans les technologies modernes.

Dans son premier thriller signé La Bouinotte, l’ancien inspecteur antigang Eric Yung, qui compte de nombreuses publications à son actif, opte pour la deuxième option : de la poussière de tantale est retrouvée sous les chaussures de trois victimes. Dans un second temps, du moins, car ces trois militants écologistes ont d’abord été découverts pieds nus dans les environs de La Rochelle…

Un fait divers qui retient l’attention de l’Unité Lucrèce et de son commissaire Georges Cormeron. Si le scénario est une fiction, son auteur, expérience oblige, y injecte sa connaissance de l’institution policière et judiciaire. On y retrouve le 36 quai des Orfèvres et la complexité de la grande maison.

Tantale Cela sonne vrai, la fiction côtoie le documentaire. La fantasy n’est pas le point fort de ce thriller, mais les lecteurs découvriront les coulisses du métier. Trois corps retrouvés pieds nus, de la poussière de tantale sous les chaussures, puis une bombe…

L’affaire devient politique et bien plus complexe que les articles parus dans - auraient pu le laisser croire, et nous plonge dans la triste modernité du crime.

“Tantale” d’Eric Yung. Éditions La Bouinotte, 229 pages, 19 €

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT La vie de Mme Bendiche racontée dans un roman