En 2023, le marché du livre a nettement reculé en Belgique francophone

Selon une étude de GfK, les ventes de livres en Belgique francophone auront nettement diminué en 2023, davantage qu’en France. En revanche, dans la zone néerlandophone, les ventes ont augmenté ou se sont stabilisées.


Article réservé aux abonnés




Journaliste au service de la Culture

Par Alain Lallemand

Publié le 24/05/2024 à 06h00
Temps de lecture : 1 min

LL’année 2023 aura été franchement négative pour le commerce du livre en Belgique francophone : par rapport à l’exercice 2022, les ventes (en volume) ont chuté de 6%, une des pires baisses d’Europe occidentale. Sur la même période, la baisse a été de 4% en France et de 5% en Grande-Bretagne, tandis que l’Espagne, la Flandre et le Portugal ont enregistré des hausses de 1,2 et 4%. En termes de chiffre d’affaires (toutes taxes comprises, taxe comprise), le marché belge francophone a reculé de 1%, ce qui, comparé à une inflation de 11%, est plus que significatif. Ce sont les premiers enseignements de l’étude annuelle commandée à la société d’études de marché GfK par l’Association des éditeurs belges (Adeb).



Cet article est réservé aux abonnés

Accédez aux informations nationales et internationales vérifiées et décryptées
1€/semaine pendant 4 semaines (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • Accès illimité à tous les articles éditoriaux, fichiers et rapports
  • Le journal en version numérique (PDF)
  • Confort de lecture avec publicité limitée
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT La vie de Mme Bendiche racontée dans un roman