Restaurer les valeurs et l’histoire africaines

Le lancement de « La collection Contes et Légendes d’Afrique » a eu lieu jeudi 16 mai au Mémorial Modibo Kéita. L’événement a été placé sous le haut parrainage du Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maiga, représenté par Andogoly Guindo, ministre de l’Artisanat, de la Culture, du Tourisme et de l’Hôtellerie.

Présidée par le Ministre Guindo, la cérémonie a enregistré la présence de plusieurs personnalités telles que le Professeur Doulaye Konaté, Mme Niaré Fatoumata Kéita, et des représentants du Cnt. L’objectif était de présenter et diffuser des livres jeunesse de la « Collection Contes et Légendes Africaines ».

0bf27913d7.jpg

La nouvelle édition de Figuira Edition est un ensemble d’œuvres de contes et d’histoires qui explorent et exploitent le patrimoine culturel du Mali et de l’Afrique à travers la plume et le savoir-faire des Maliens. L’édition a bénéficié du soutien financier du Gouvernement de la Transition à travers le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants. Son objectif, selon Mme Niaré Fatoumata Kéita, éditrice et auteure, est de proposer aux enfants des livres captivants, adaptés à leur niveau, pour développer en eux le goût de la lecture. Il s’agit pour elle de faire du livre un outil de récréation, d’enseignement, de promotion des valeurs ancestrales et de développement personnel des enfants. « Le livre assure le développement intellectuel de l’enfant en facilitant l’apprentissage », a-t-elle poursuivi.

Le promoteur de la maison du livre a remercié le Gouvernement pour son soutien dans la concrétisation du projet qui vise à écrire et raconter l’histoire de l’Afrique par les Africains ; établir la version africaine de l’histoire de Ouagadou en 1960 ; restaurer le patrimoine culturel en créant des « Villages de la lecture et du conte » pour soutenir la lecture et le conte des enfants.

“Remplacez le spectacle balani par la lecture.”

Amadou Dembélé, représentant des auteurs, dont il est le plus jeune, a exhorté les parents à investir dans les livres pour inciter les enfants à lire « pour que la lecture chaude remplace le spectacle balani ».

Pour le ministre, cette cérémonie est une parfaite illustration du dynamisme de la chaîne éditoriale malienne, à l’image des éditions Figuira et de son promoteur. “Cela s’inscrit dans la vision du président de la transition de redonner au Mali sa souveraineté totale et complète”, a-t-il déclaré. Il a également salué la participation d’adolescents en tant qu’auteurs à cette série « Livres jeunesse » qui démontre l’engagement du promoteur dans la promotion du livre et de la lecture. Avant de procéder à la remise symbolique, le responsable du Département de la Culture a invité les écoles bénéficiaires à faire bon usage des documents.

Séances de contes, lectures et projections de vidéos ont été les moments forts de la journée.

Broulaye Koné, Stagiaire

Commentaires via Facebook :

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV ennemis des amoureux, slow burn, fake dating… quand les « tropes » bousculent l’industrie (et BookTok)
NEXT La vie de Mme Bendiche racontée dans un roman