Une semaine intense pour le Secours des hommes de Guipavas entre exposition et salon du livre

Une semaine intense pour le Secours des hommes de Guipavas entre exposition et salon du livre
Une semaine intense pour le Secours des hommes de Guipavas entre exposition et salon du livre

C’est une semaine qui démarre fort pour les bénévoles du Secours Men’s de Guipavas. En effet, depuis le lundi 6 mai 2024 et jusqu’à vendredi, une trentaine de photos sélectionnées parmi toutes celles reçues pour le concours organisé par l’association sont visibles à l’entrée du Super U. « Le public peut ainsi découvrir les tirages réalisés par le Studio Loïc, » indiquent les bénévoles. L’association propose chaque année deux concours : un de photos avec pour thème « fleurs » et un de nouvelles avec pour thème « Anniversaire ».

Plus de 300 photos reçues

Pour le concours photo, plus d’une centaine de participants ont envoyé plus de 300 photos. Le jury a déjà délibéré et les lauréats sont connus : Gladys Béné-Martin obtient le premier prix et Léo Prévitali et Catherine Régnier, le deuxième prix ex aequo. Reste donc le prix du public à décerner : les clients de l’hypermarché et les participants au salon du livre, ce week-end, samedi 11 mai et dimanche 12 mai à la salle Jean-Monnet, pourront participer à ce vote. Après dépouillement des résultats, un tirage au sort sera organisé pour remporter le prix photo du public.

30 000 livres à la foire

Quant au concours de nouvelles, les résultats seront annoncés dimanche à 17 heures par les organisateurs du salon. A quelques semaines d’une période estivale favorable à la lecture, l’association Secours des hommes organise cette année encore son salon du livre : sur deux jours, près de 30 000 livres seront mis en vente à des prix très bas.

Pratique

Salon du livre, samedi 11 mai et dimanche 12 mai, de 9h à 18h, à la salle Jean-Monnet à Guipavas. Résultats du concours de nouvelles, dimanche à 17h. ENTREE GRATUITE.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Dans son dernier ouvrage, le politologue Philippe Marlière dénonce « Les Tontons Flingueurs de la gauche »
NEXT Auteur de deux livres à 19 ans, Louis Lefèvre utilise les mots pour guérir