A Saint-Maixent-l’École, Ginette Savariaux fait revivre la scierie de son père dans un livre

A Saint-Maixent-l’École, Ginette Savariaux fait revivre la scierie de son père dans un livre
A Saint-Maixent-l’École, Ginette Savariaux fait revivre la scierie de son père dans un livre

Ginette Savariaux, auteure, était à Saint-Maixent-l’École, le samedi 27 avril 2024, pour dédicacer son nouveau livre, L’Hermitain : de la forêt aux hommes, de l’arbre à la scierie. Un récit fictif dans lequel elle retrace le travail de sa famille.

Retraitée résidant à Parthenay, Ginette Savariaux a commencé à écrire lors d’une visite chez une cousine. J’ai ensuite fait un peu de généalogie, puis j’ai continué mes recherches, car je n’avais pas encore tout découvert. » Elle a déjà publié deux livres de fiction, sur la vie de ses ancêtres, de 1850 à 1945. J’ai mélangé les faits que je connaissais avec ceux que j’imaginais. »

Faire revivre ce que son père a construit

Elle a également publié un recueil de nouvelles, à partir du 8 mai 1945, où commencent mes propres souvenirs ». Ce dernier l’emmène à l’Hermitain, où elle passe toute son enfance. Dans cette nouvelle œuvre, elle a souhaité faire la part belle à la forêt, ainsi qu’à la scierie qu’exploitait son père.

L’Hermitain : de la forêt aux hommes, de l’arbre à la scierie est une fiction dans laquelle l’auteur fait revivre la scierie qui a arrêté sa production en 1991. Je parle de la forêt, du travail du bois et de mes ancêtres. Mon neveu Alain, qui travaillait à la scierie, m’a également accompagné dans la rédaction de ce livre. Il a pu expliquer son évolution. » Cette histoire fictionnelle est très importante pour l’auteur, qui a voulu faire revivre tout ce que son père avait construit, à travers ses mots, ses souvenirs. J’aurais dû écrire ce livre en premier mais je n’étais pas prêt. »

Retour aux sources

Ce retour aux sources pour présenter son dernier livre, lors d’une séance de dédicaces à Saint-Maixent-l’École, a été un véritable plaisir pour celle qui a vécu vingt ans dans la cité militaire. J’ai retrouvé des gens que j’avais connus, j’ai aussi rencontré des gens qui connaissaient ma famille. C’est toujours très intéressant d’apprendre des informations sur des aspects de la vie de ma famille dont je ne me souvenais pas ou dont j’ignorais l’existence. » Elle est invitée le dimanche 19 mai à Souvigné pour la foire du farci, et en août au Musée de la vie rurale et de la coiffure pour les métiers d’antan.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Vannes 39-45 », le livre événement à la veille du 80e anniversaire de la Libération
NEXT Le romancier Joël Dicker pour son livre « A Wild Animal » chez Rosie & Wolfe