La Grèce brûlée par Christy Lefteri

La Grèce brûlée par Christy Lefteri
La Grèce brûlée par Christy Lefteri

Dans sa grande inconscience, la population a préparé un terrain fertile pour le « Livre du Feu ». Lisez le premier chapitre.


Article réservé aux abonnés


Image de l'auteur par défaut


Par Pierre Maury

Publié le 05/02/2024 à 11h05
Temps de lecture : 3 minutes

Le livre du feuChristy Lefteri, traduit de l’anglais par Karine Lalechère, Seuil, 368 p., 22,50 €, ebook 15,99 €

CONTRESelon Christy Lefteri, les frontières sont perméables. Dans L’apiculteur d’Alep, nous allions de la Syrie vers la Grande-Bretagne. Dans Oiseaux chanteursdu Sri Lanka à la « ligne verte » qui sépare le territoire grec du territoire turc à Chypre. Le livre du feu, traduite aujourd’hui, ne s’écarte pas de ce pilier sur lequel elle construit ses fictions. Irini est d’origine grecque, elle a vécu en Grande-Bretagne. « Mon père était facteur le jour, parcourant les rues de l’est de Londres, et musicien la nuit. » Il jouait du bouzouki dans les restaurants ou lors des mariages. Par amour du Tasse, peintre et père de leur fille Chara, Irini a renoué avec la terre de ses ancêtres.



Cet article est réservé aux abonnés

Accédez aux informations nationales et internationales vérifiées et décryptées
1€/semaine pendant 4 semaines (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • Accès illimité à tous les articles éditoriaux, fichiers et rapports
  • Le journal en version numérique (PDF)
  • Confort de lecture avec publicité limitée
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Brocante, vente de livres et vinyles : Brocante à Besançon
NEXT Agenda des livres du soir – .