Les multiples clans négocient pour gouverner la France

Publié le 10 juillet 2024 à 17h27 / Modifié le 10 juillet 2024 à 18h44

Trois jours plus tard, les choses ne sont guère plus claires. Dimanche, au soir des législatives anticipées, la surprise de l’arrivée en tête d’un parti de gauche peinait déjà à occulter une réalité : la nouvelle Assemblée nationale est divisée en trois blocs quasiment égaux qui rendent très compliquée la constitution d’une majorité, même relative.

En partance pour le sommet de l’Otan à Washington ce mercredi, Emmanuel Macron a demandé aux « forces politiques de se reconnaître dans les institutions républicaines » […] « d’engager un dialogue sincère et loyal pour construire une majorité solide, nécessairement plurielle ». Il annonce donc dans cette lettre aux Français qu’il reporte la nomination du nouveau Premier ministre afin de laisser le temps aux partis de « construire ces compromis avec sérénité ».

Toutes les dernières actualités à portée de main !

Pour seulement CHF 29.- par mois, accédez en illimité à tous nos articles. Profitez de notre offre spéciale : le premier mois pour seulement CHF 9.- !

S’ABONNER

De bonnes raisons de s’abonner au Temps :
  • Accès illimité à tout le contenu disponible sur le site.
  • Accès illimité à tout le contenu disponible sur l’application mobile
  • Forfait de partage de 5 articles par mois
  • Consultation de la version numérique du journal à partir de 22h la veille
  • Accès aux suppléments et à T, le magazine du Temps, au format e-paper
  • Accès à un ensemble d’avantages exclusifs réservés aux abonnés

Déjà inscrit?

Ouvrir une session

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les Barcelonais poursuivent les touristes avec des pistolets à eau.
NEXT Macron demande de « construire une majorité solide » – .