Le chef de la CIA rencontre le président égyptien – .

Le chef de la CIA rencontre le président égyptien – .
Le chef de la CIA rencontre le président égyptien – .

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi a rencontré mardi au Caire le chef de la CIA, William Burns, où les délégations américaine et israélienne ont discuté des efforts en vue d’une trêve dans la bande de Gaza.

Le bureau de M. Sissi a déclaré que les deux hommes ont « discuté des derniers développements dans les efforts conjoints pour parvenir à un accord de trêve et de cessez-le-feu dans la bande de Gaza », théâtre d’une guerre entre l’armée israélienne et le Hamas palestinien.

« Les négociations pour une trêve se poursuivent au Caire », a rapporté Al-Qahera News, un média connu pour être proche des services de renseignements égyptiens, citant une source de haut rang.

Plus tôt cette semaine, la même source avait indiqué que des délégations israélienne et américaine étaient attendues dans la capitale égyptienne, où, selon les médias israéliens, le chef du Shin Bet, Ronen Bar, serait également présent.

Les médiateurs égyptiens et qataris tentent depuis des mois d’obtenir une trêve et un échange entre les otages israéliens détenus à Gaza et les prisonniers palestiniens détenus par Israël.

Les négociations semblent reprendre cette semaine au Caire et à Doha, où une source de haut rang a déclaré à Al-Qahera News qu’une délégation de sécurité égyptienne se rendrait mercredi.

Leur objectif est de « rapprocher les points de vue du Hamas et d’Israël, afin de parvenir à un accord de trêve le plus rapidement possible », a expliqué la source.

Une autre source proche des négociations a déclaré lundi à l’AFP que le directeur de la CIA et le chef du Mossad israélien, David Barnea, se rendraient mercredi à Doha et rencontreraient le Premier ministre qatari.

Une délégation du mouvement islamiste palestinien Hamas doit prendre part à ces négociations indirectes, a indiqué à l’AFP un responsable palestinien, notant toutefois plusieurs “points de divergence”.

La guerre a été déclenchée le 7 octobre par une attaque sans précédent du Hamas contre Israël, qui a entraîné la mort de 1.195 personnes, en majorité des civils, selon un décompte de l’AFP basé sur des données officielles israéliennes.

En réponse, Israël a lancé une offensive à Gaza qui a jusqu’à présent tué 38 243 personnes, principalement des civils, selon le ministère de la Santé du gouvernement de Gaza dirigé par le Hamas.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Enquête ouverte après l’abattage illégal de 65 kangourous – .
NEXT Des pluies inhabituelles apportent des fleurs dans le désert aride d’Atacama – .