L’Allemagne mettra à son tour fin à sa présence militaire au Niger.

L’Allemagne mettra à son tour fin à sa présence militaire au Niger.
L’Allemagne mettra à son tour fin à sa présence militaire au Niger.

Ayant déjà obtenu le retrait des forces françaises et américaines du Niger, la junte au pouvoir à Niamey s’est montrée plus conciliante envers l’Allemagne, qui a inauguré en 2016 une base aérienne dans le pays pour soutenir les opérations de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali. [MINUSMA]Selon l’hebdomadaire Der Spiegel, Berlin y aurait investi la somme colossale de 120 millions d’euros.

Bien que le mandat des Casques bleus de l’ONU au Mali n’ait pas été renouvelé l’an dernier, la Bundeswehr continue d’exploiter cette base aérienne. En mai, le ministère allemand de la Défense avait même annoncé qu’un accord « temporaire » avait été trouvé avec la junte pour lui permettre de conserver ses troupes. [soit 90 militaires] au Niger… et de négocier un accord sur le statut des forces à l’étranger [SOFA – Status of Forces Agreement]En échange, Niamey a obtenu la construction d’un « hôpital militaire de référence ».

Mais comme la junte avait a priori refusé d’accorder aux militaires allemands l’immunité contre d’éventuelles poursuites judiciaires dans le cadre de ce SOFA, Berlin a décidé de couper court aux discussions… et donc de mettre un terme à la coopération militaire avec le Niger. Cela concerne non seulement la base aérienne mais aussi la formation de l’armée nigérienne par les forces spéciales allemandes. [mission « Gazelle »].

« La Bundeswehr va abandonner sa base aérienne au Niger, |…]Elle tire ainsi les conséquences de l’échec des négociations sur l’immunité juridique de ses soldats. La base de Niamey doit être fermée d’ici le 31 août », a récemment déclaré le gouvernement allemand au Bundestag. [chambre basse du Parlement]Il a également été « décidé de ne pas poursuivre les projets de coopération militaire dont les ministères de la Défense et des Affaires étrangères sont conjointement responsables », a-t-il ajouté.

Cette annonce coïncide avec la fin du retrait des soldats américains de la base de Niamey.

« Le ministère de la Défense nationale de la République du Niger et le département de la Défense des États-Unis d’Amérique annoncent que le retrait des forces et des équipements américains de la base aérienne 101 de Niamey est désormais achevé », ont indiqué les deux pays dans un communiqué conjoint publié le 7 juillet. « Grâce à une coopération et une communication efficaces entre les forces armées nigériennes et américaines, cette opération a été menée à bien plus tôt que prévu et sans aucune complication », ont-ils ajouté.

Il reste désormais aux forces américaines à entamer leur retrait de la base aérienne stratégique d’Agadez, réhabilitée à grands frais et inaugurée en 2019. « Les responsables nigérians et américains sont déterminés à assurer un retrait sûr, ordonné et responsable d’ici septembre », précise le communiqué.

Photo : Bundeswehr/Sébastien Wilke

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Josep Borrell condamne la dernière attaque israélienne contre une école gérée par l’ONU à Gaza – .
NEXT Le nouveau gouvernement fait face aux défis du moment.