La Brigade de l’Ours, le nouvel outil du Kremlin en Afrique – .

La Brigade de l’Ours, le nouvel outil du Kremlin en Afrique – .
La Brigade de l’Ours, le nouvel outil du Kremlin en Afrique – .

Depuis la terrasse de l’hôtel Sonia, la vue sur le tarmac de l’aéroport de Ouagadougou est imprenable. Fin mai, on ne compte plus les clients occidentaux qui fréquentaient ce récent établissement du centre de la capitale burkinabè avant la prise de pouvoir du capitaine Ibrahim Traoré le 30 septembre 2022.

A leur place, une trentaine d’hommes blancs en treillis, le visage masqué et les lunettes de soleil sur le nez. Ces paramilitaires qui se sont laissés filmer appartiennent à la Brigade de l’Ours, une société militaire privée russe – un type d’entreprise officiellement interdit dans le pays – sous la tutelle du ministère russe de la Défense.

https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/OURS011200OKOK/OURS_01_1200x674_(OKOK).mp4
https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/Photo BEAR01 OKOK/Photo_BEAR01_okok.png

vrai
vrai
FAUX

FAUX
FAUX
FAUX

FAUX

Voir la vidéo

Initialement créée en mars 2023 en Crimée, la Brigade de l’Ours regroupe des soldats volontaires russes. Regroupés en différentes unités, ils servent aux côtés de l’armée régulière dans la guerre en Ukraine et dans le Donbass. Sur des images géolocalisées par Le mondecertains de ses combattants sont vus en train de s’entraîner dans le camp de Perevalne en Crimée occupée, que le vice-ministre russe de la Défense Yunus-bek Yevkurov a visité le 5 avril 2023.

Dans un message, accompagné d’images, sur sa chaîne Telegram, la Brigade des Ours a affirmé que M. Evkurov lui avait promis « aide et assistance « Moins de deux mois plus tard, le 30 mai 2023, elle devient officiellement la « 81et brigade spécialisée de volontaires ».

L’ombre des services de renseignements militaires russes

Selon plusieurs analystes, c’est à cette époque que la Brigade de l’Ours s’est rapprochée de Redut, une autre société militaire privée dirigée par Konstantin Mirzayants. Supervisée par l’Unité 35555 du GRU, les renseignements militaires russes, Redut servait de cadre semi-institutionnel pour l’incorporation de groupes de combattants volontaires, comme ceux de la Brigade de l’Ours.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Comment les services secrets russes ont pris le contrôle des opérations de Wagner en Afrique

Ajoutez à vos sélections

« « C’est un exemple de structure semi-formalisée sous le contrôle du ministère de la Défense, qui l’utilise comme une sorte de sous-traitant qui présente des avantages en termes de recrutement et de flexibilité. », “, explique Jack Margolin, spécialiste américain des groupes armés non étatiques russes. C’est la même unité 35555 qui, dès 2014, avait fourni armes et munitions aux premiers éléments du groupe Wagner dans le Donbass occupé.

Les contacts avec les services secrets militaires russes ne s’arrêtent pas là. Dans une compilation vidéo publiée sur Telegram le 31 mai, on voit Viktor Yermolaev, le commandant de la Brigade de l’Ours, serrer la main de Vladimir Alekseyev, le directeur adjoint du GRU, lors d’une cérémonie de remise de médailles.

Il vous reste 69.2% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Biden peine à convaincre dans cette interview clé et s’en remet au « Seigneur Tout-Puissant » – .
NEXT L’UNESCO désigne 11 nouvelles réserves de biosphère – .