Huit arrestations en Allemagne et en Suède pour suspicion de crimes contre l’humanité en Syrie – .

Huit arrestations en Allemagne et en Suède pour suspicion de crimes contre l’humanité en Syrie – .
Huit arrestations en Allemagne et en Suède pour suspicion de crimes contre l’humanité en Syrie – .

Keystone-SDA

Ce contenu a été publié le

03 juillet 2024 – 13h04

(Keystone-ATS) Les tribunaux allemand et suédois ont annoncé mercredi l’arrestation de huit personnes soupçonnées de crimes contre l’humanité pour le compte du régime de Bachar al-Assad durant la guerre civile en Syrie.

Dans le cadre de cette opération conjointe, cinq suspects, dont quatre membres d’une milice armée et un ancien agent des services de renseignements syriens, ont été arrêtés en Allemagne. Trois autres personnes ont été interpellées en Suède.

Selon la justice allemande, les suspects « sont fortement soupçonnés de meurtre ou tentative de meurtre de civils en tant que crimes contre l’humanité et crimes de guerre » commis pendant la guerre civile en Syrie déclenchée en 2011 par la répression de manifestations contre le gouvernement, selon un communiqué du parquet fédéral.

Les personnes arrêtées en Suède sont «soupçonnées d’avoir commis un crime contre l’humanité en Syrie en 2012», a ajouté un communiqué du parquet suédois.

« Répression violente »

Parmi les suspects arrêtés en Allemagne figurent quatre apatrides d’origine palestinienne, membres d’une milice armée qui exerçait le contrôle du quartier d’Al Yarmouk à Damas, la capitale syrienne, « pour le compte du régime syrien », a indiqué le parquet.

« Tous les accusés ont participé à la répression violente d’une manifestation pacifique contre le gouvernement syrien le 13 juillet 2012 à Al Yarmouk », a ajouté la même source, précisant qu’ils ont « délibérément tiré sur les manifestants ».

En outre, des « violences physiques massives, parfois répétées » ont été infligées à des civils à Al Yarmouk entre mi-2012 et 2014 par plusieurs suspects, également soupçonnés d’avoir remis aux autorités trois civils qui ont ensuite été assassinés « lors d’une exécution de masse ».

Compétence universelle

Les arrestations ont été effectuées dans le cadre de la coopération judiciaire entre les autorités allemandes et suédoises, avec le soutien des agences Europol et Eurojust et de plusieurs pays européens.

En vertu du principe de compétence universelle – qui permet de poursuivre certains crimes graves quel que soit le lieu où ils ont été commis –, l’Allemagne a déjà jugé des Syriens pour des atrocités commises pendant la guerre civile du pays.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Japon remporte enfin sa « guerre » pour éliminer les disquettes – .
NEXT Biden, affaibli à Washington, s’entretient avec le président sud-africain – .