Dans le sud de la Moldavie, l’adhésion à l’UE est aussi tendue qu’elle donne de l’espoir – Libération – .

Dans le sud de la Moldavie, l’adhésion à l’UE est aussi tendue qu’elle donne de l’espoir – Libération – .
Dans le sud de la Moldavie, l’adhésion à l’UE est aussi tendue qu’elle donne de l’espoir – Libération – .

Reportage

Article réservé aux abonnés

Alors que les négociations officielles sur l’adhésion de l’Ukraine et de la Moldavie à l’Union européenne débutent ce mardi, la question de l’adhésion suscite des tensions avec les Moldaves des régions pro-russes, fortement influencées par la propagande du Kremlin.

En ce samedi 22 juin, la ville de Taraclia, à quelques pas de la frontière ukrainienne, baigne dans un calme que rien ne semble pouvoir troubler. Pas même des responsables gouvernementaux, venus en territoire hostile pour promouvoir le référendum sur l’adhésion à l’Union européenne (UE). Curieux, certains passants s’arrêtent pour discuter. Mais vite, les visages se tendent. Dans cette région russophone du sud de la Moldavie, l’intégration européenne est un sujet qui fâche.

« Pourquoi se rapprocher de l’Europe ? Ce sont les Russes qui ont construit ici des écoles, des hôpitaux et des routes., s’exclame Simion (1), assis sur un banc ombragé. Un avis loin d’être isolé, même si certains sont plus mitigés. “Je ne sais pas ce qui se passera si nous entrons dans l’Union européenne…” Elena (1) hésite, ses cabas à la main.

Clivage culturel, linguistique et générationnel

Selon les sondages, près de 60 % des Moldaves envisagent de voter « oui » à l’entrée dans l’UE – un chiffre beaucoup moins précis qu’en Ukraine, où plus de 80 % de la population y est favorable. En Moldavie, les positions anti-UE sont

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Antilles menacées par l’ouragan Beryl, classé « extrêmement dangereux » : Actualités