La Russie largue pour la première fois une bombe de 3 000 kilos

La Russie largue pour la première fois une bombe de 3 000 kilos
La Russie largue pour la première fois une bombe de 3 000 kilos

Ce jeudi 20 juin, l’armée de l’air russe a largué sa première bombe planante FAB-UMPK de 3 000 kilos, la plus lourde jamais utilisée dans ce conflit. L’attaque a eu lieu contre un bâtiment du village de Tykhe, dans la région de Kharkiv, libéré ces derniers jours par l’armée ukrainienne.

Dans une vidéo publiée par FighterBomber, un compte pro-russe, l’explosion souffle sur une très large zone, rasant plusieurs bâtiments et provoquant l’arrachement du toit d’un immeuble. Un grand cratère est également visible. Peut-être que des soldats ukrainiens s’abritaient dans ces bâtiments, mais la vidéo ne le montre pas.

Si la bombe pèse 3 000 kilos, sa charge explosive est de 1 400 kilos. A titre de comparaison, les missiles américains ATACMS pèsent 1 670 kg pour une ogive qui peut varier de 160 à 560 kg.



La Russie a déjà largué des centaines de bombes volantes sur l’Ukraine depuis le début de l’année. Ces machines de mort sont équipées d’un kit de guidage qui permet de les larguer par avion à des dizaines de kilomètres de la ligne de front et de planer jusqu’à leur cible.

Développé dans les années 1940

Mais jusqu’à aujourd’hui, l’armée russe n’utilisait que des bombes pesant entre 500 et 1 500 kilos. Le FAB-3000 fait donc son grand retour dans l’arsenal russe. En effet, cette bombe est loin d’être moderne. La BBC rappelle dans un long article très détaillé que c’est l’URSS qui a développé cette arme dans les années 1940 (!) et qu’elle l’a largement utilisée en Afghanistan dans les années 1980.

Nos confrères rapportaient en avril que Sergueï Choïgou, alors ministre russe de la Défense, avait visité le 53e arsenal dans la région de Nijni Novgorod : « où les Russes recyclent les vieilles munitions et produisent de nouvelles bombes « . C’est à cette occasion qu’aurait été actée la reprise du projet FAB-3000.

Comme les bombes de plus petit calibre, le FAB-500 est largué par des avions, le plus souvent un bombardier Tu-22M3 mais aussi des Su-34. La BBC affirme également que le FAB-3000 a « une zone d’impact solide de 35 mètres. La zone de contusions et de destructions graves est de 150 mètres. Si les postes sont équipés de plafonds, couvertures techniques et parapets, la zone d’impact est plus petite. »

« Un avion entier sur une bombe »

« Quant au FAB-3000, je suis un peu surpris de sa nécessité. Il n’y a pas de cible et ce sera un avion entier sur une seule bombe. Et il sera parfaitement visible par n’importe quel système de défense aérienne », indiquait alors FighterBomber. En effet, comme pour le FAB-500 ou -1500, le FAB-3000 ne peut être efficace que contre des cibles immobiles, comme des tranchées ou un bâtiment.

Dans une guerre de mouvement, le moment où la bombe est larguée et où elle explose est trop long pour pouvoir atteindre une colonne de chars par exemple. Mais ces bombes feront inévitablement des morts dans les rangs ukrainiens. Pour l’éviter, il faudrait pouvoir cibler les bombardiers avant qu’ils laissent tomber leurs planeurs. L’arrivée prochaine des F-16 ou de nouvelles défenses anti-aériennes pourraient permettre aux Ukrainiens de le faire…

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Vague de chaleur dans la région de Moscou – .
NEXT Antilles menacées par l’ouragan Beryl, classé « extrêmement dangereux » : Actualités