Styliste reconnue coupable de discrimination envers les femmes de moins de 40 ans

Styliste reconnue coupable de discrimination envers les femmes de moins de 40 ans
Styliste reconnue coupable de discrimination envers les femmes de moins de 40 ans

Le 5 juin, la justice italienne a condamné Elisabetta Franchi, une célèbre créatrice de mode italienne, pour des propos qu’elle avait tenus deux ans plus tôt lors d’un débat sur le thème des femmes dans le secteur de la mode. Elle a indiqué avoir pratiqué une discrimination dans le choix des candidats à qui confier des postes à responsabilité, rapporte La République.

La styliste avait en effet assuré n’avoir sélectionné que “des hommes ou surtout des femmes de plus de 40 ans ayant passé les trois caps”. Elisabetta Franchi entendait par ce mariage, la naissance d’enfants et le risque d’une séparation amoureuse, explique le site Les échos ce mardi. L’Italienne pensait que de cette manière, l’implication, la concentration et la conscience professionnelle de ses collègues étaient à leur maximum.

Rémunération et formation

Le tribunal l’a condamnée à verser 5 000 euros de dommages et intérêts à l’Association nationale de lutte contre les discriminations. La créatrice est également tenue de mettre en place des formations de sensibilisation aux discriminations de genre pour tous ses collaborateurs. Les déclarations d’Elisabetta Franchi avaient suscité de nombreuses critiques malgré ses excuses. Des appels au boycott avaient été lancés.

Elle a informé La République qu’elle allait faire appel de la décision du tribunal, s’estimant exposée à la désapprobation du public. « Une femme qui réussit, c’est dérangeant », a-t-elle dénoncé. La femme d’affaires a tenu à préciser que “80% de mon entreprise est composée de femmes, dont 75% de jeunes salariées, 5% de femmes directrices et managers” sans faire disparaître la polémique.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 15 millions de dollars pour des viseurs thermiques révolutionnaires pour l’OTAN – .
NEXT La Finlande approuve une loi controversée visant à refouler les migrants à la frontière russe – .