L’Iran augmente encore ses capacités nucléaires

L’Iran augmente encore ses capacités nucléaires
L’Iran augmente encore ses capacités nucléaires
A lire aussi : Cibler les installations nucléaires iraniennes ? La tentation d’Israël

La résolution, que Téhéran a qualifiée de « hâtive et imprudente », intervient dans une impasse liée à l’escalade des activités nucléaires de l’Iran et alors que les puissances occidentales craignent que Téhéran ne cherche à développer une arme nucléaire, ce que l’Iran nie.

Bien que symbolique à ce stade, la motion de censure vise à accroître la pression diplomatique sur l’Iran, avec la possibilité de renvoyer la question devant le Conseil de sécurité des Nations Unies. Des résolutions similaires dans le passé ont incité Téhéran à riposter en retirant les caméras de surveillance et autres équipements de ses installations nucléaires et en intensifiant ses activités d’enrichissement d’uranium.

Lire la suite : L’Iran se rapproche de la bombe nucléaire

Très proche de la qualité militaire

Selon l’AIEA, l’Iran est le seul État non doté d’armes nucléaires à enrichir de l’uranium à un niveau élevé de 60 % – très proche de la qualité militaire – tout en continuant d’en accumuler d’importants stocks. ‘uranium. L’AIEA a déclaré que Téhéran avait considérablement accéléré son programme nucléaire et disposait désormais de suffisamment de matériel pour fabriquer plusieurs bombes atomiques.

La République islamique a progressivement rompu avec les engagements qu’elle avait pris dans le cadre de l’accord nucléaire conclu avec les puissances mondiales en 2015. Cet accord historique avait permis à l’Iran d’échapper aux sanctions occidentales en échange d’une limitation de son programme atomique, mais il s’est effondré après le retrait unilatéral des États-Unis. États sous la présidence de Donald Trump en 2018.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Antilles menacées par l’ouragan Beryl, classé « extrêmement dangereux » : Actualités