L’ambitieux plan stratégique 2024-2033 de la Banque africaine de développement

En marge des assemblées annuelles qui se tiennent actuellement à Nairobi, le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a présenté, mercredi 30 mai, sa stratégie décennale 2024-2033. Il s’agit d’un plan directeur.relever les défis urgents du continent et le soutenir sur la voie d’une croissance économique et d’une prospérité durables.» Reste à résoudre l’équation du financement, 600 milliards de dollars en dix ans. Le véritable nerf de la guerre

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, présentant la stratégie, a déclaré : « En tant que première institution de financement du développement en Afrique et banque de solutions pour l’Afrique, nous sommes parfaitement conscients que la prochaine décennie sera décisive pour la transformation du continent. .

Focus sur les jeunes Africains

La stratégie 2024-2033 définit les mesures décisives et urgentes que la Banque prendra pour aider les pays africains à relever des défis mondiaux et régionaux sans précédent. Elle repose sur la conviction que l’Afrique dispose d’un vaste potentiel de transformation sociétale et économique. En tirant parti de la main-d’œuvre la plus jeune et à la croissance la plus rapide au monde, de l’expansion des marchés urbains, de la richesse en ressources naturelles et du vaste potentiel d’énergie propre, l’Afrique est prête à stimuler une croissance durable et à apporter une contribution significative aux solutions mondiales au cours de la prochaine décennie.

S’appuyant sur la dernière décennie de mise en œuvre réussie des « High 5 », la Banque donne la priorité aux projets de transformation ayant un impact considérable sur les populations. Cinq priorités opérationnelles majeures constituent le cœur de la stratégie 2024-2033 : promouvoir l’accès universel à une énergie moderne et abordable, assurer la sécurité alimentaire à travers la transformation de l’agriculture, catalyser le secteur manufacturier en tant que moteur clé de la création d’emplois, promouvoir l’intégration régionale et les chaînes de valeur. et enfin, améliorer le niveau de vie, notamment celui des femmes et des jeunes.

Vers un triplement du financement du secteur privé

Les principales priorités transversales comprennent la promotion de l’égalité des sexes, l’investissement dans la jeunesse, la lutte contre le changement climatique et l’investissement dans l’action climatique, le soutien aux États fragiles et la promotion de la bonne gouvernance et de la stabilité économique.

Pour réaliser son plan ambitieux, la BAD s’engage à mobiliser des ressources provenant de diverses sources, notamment des recettes intérieures et des financements privés. Il entend tripler le financement du secteur privé d’ici 2033 tout en renforçant sa capacité de financement grâce à des mécanismes innovants. En réponse aux appels lancés aux banques multilatérales de développement pour qu’elles maximisent le potentiel de leurs bilans, la Banque poursuivra diverses options pour renforcer sa capacité de financement pendant la durée de la Stratégie décennale. Ces mesures comprennent un capital hybride durable, des transferts de risques et la réorientation d’une partie importante des droits de tirage spéciaux du Fonds monétaire international via les banques multilatérales de développement. Au total, il faudra mobiliser 600 milliards de dollars en dix ans.

Par AJ.SComité de rédaction

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les visiteurs du parc d’attractions coincés dans un tour à l’envers à Portland
NEXT Zelensky présentera des propositions de paix à la Russie une fois approuvées par la communauté internationale