Chez la femme enceinte, le casse-tête de la sécurité des médicaments

Chez la femme enceinte, le casse-tête de la sécurité des médicaments
Chez la femme enceinte, le casse-tête de la sécurité des médicaments

Publié le 29 mai 2024 à 20h42 / Modifié le 29 mai 2024 à 20h59

En ce qui concerne les médicaments, les femmes enceintes se situent dans une catégorie différente. Depuis le scandale de la thalidomide qui a vu naître plus de 10 000 enfants avec d’importantes malformations dans les années 1950 et 1960, ils ne sont plus intégrés dans les protocoles de recherche clinique. De ce fait, les données manquent et pour des raisons de sécurité, de nombreuses molécules sont déconseillées aux femmes enceintes.

Aujourd’hui, paradoxalement, c’est grâce à ceux qui ne respectent pas les instructions des emballages que la science avance. Ainsi, le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) a pu produire des données concernant la prise de médicaments contre le diabète de type 2 et l’obésité au cours du premier trimestre de la grossesse grâce à 168 femmes qui ont suivi ces traitements alors qu’elles ne le savaient pas encore. elles étaient enceintes.

Intéressé par cet article ?

Pour profiter pleinement de notre contenu, abonnez-vous ! Jusqu’au 31 mai, profitez de près de 15 % de réduction sur l’offre annuelle !

CONSULTER LES OFFRES

Bonnes raisons de s’abonner au Temps :
  • Accès illimité à tout le contenu disponible sur le site.
  • Accès illimité à tous les contenus disponibles sur l’application mobile
  • Plan de partage de 5 articles par mois
  • Consultation de la version numérique du journal à partir de 22h la veille
  • Accès aux suppléments et à T, le magazine Temps, au format e-paper
  • Accès à un ensemble d’avantages exclusifs réservés aux abonnés

Déjà abonné ?
Ouvrir une session

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Focus – Stigmatisation des migrants Parcours plein de clichés – Lequotidien – .
NEXT Sierra Leone | Le projet de loi interdisant le mariage des enfants est adopté