Il transporte des médicaments destinés à la revente pour payer l’opération de son chat

Il transporte des médicaments destinés à la revente pour payer l’opération de son chat
Il transporte des médicaments destinés à la revente pour payer l’opération de son chat

Un Espagnol de 45 ans arrêté en Catalogne avec 54 kg de drogue dans son véhicule et qui expliquait son geste par le désir de payer l’opération de son chat a été condamné à 18 mois de prison avec interdiction de territoire français pendant 10 ans.

La frontière franco-espagnole est devenue une véritable passoire pour les trafiquants de drogue qui utilisent des passeurs appelés « mules » pour transporter leurs marchandises sur l’autoroute 75, dans l’Aveyron, en Occitanie.

Le quadragénaire a été interpellé lors d’une perquisition douanière lorsque les agents sont tombés sur 54 kg d’herbe de cannabis cachés dans son véhicule sous un faux plancher sur lequel étaient entreposés de vieux membres.

Lors de son audition devant le tribunal de Rodez, le Catalan a tenté de plaider sa cause en invoquant un prétexte pour le moins insolite relatif à son chat qui a dû subir une intervention chirurgicale, selon ce que rapporte le journal « La Dépêche ».

« Il est tout ce que j’ai dans ma vie, je ferai tout pour lui. Il y a quelques semaines, il a dû subir une opération à 2 000 euros», a-t-il expliqué sans sourciller devant un juge resté bouche bée.

“Je n’ai pas pu le payer, une de mes connaissances m’a proposé de régler la facture en échange de ce voyage… C’est pour ça que je suis là”, a ajouté le quadragénaire en guise d’argumentation, selon les médias français.

Depuis le début de l’année, plusieurs quantités de drogue, dont 650 kg de pollen de cannabis, ont transité par cette autoroute, poussant les autorités à redoubler de vigilance pour arrêter les « mules » utilisées pour transporter de la drogue destinée au marché noir.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les 27 adoptent un nouveau paquet de sanctions contre la Russie
NEXT Elle reste immobilisée pendant trois jours à côté du corps de son petit ami