la promesse républicaine

la promesse républicaine
la promesse républicaine

Scénario possible : après les élections de novembre 2024, les républicains s’emparent non seulement de la Chambre mais aussi du Sénat. Dans un tel cas, quelles sont les chances de survie du « filibuster », cette règle parlementaire qui permet à une minorité de 40 sénateurs (sur 100) de bloquer la plupart des projets de loi ?

Les lecteurs les plus fidèles de ce blog rappellent que les démocrates les plus modérés ou conservateurs, dont Joe Manchin et Kyrsten Sinema, se sont opposés à la suppression de cette règle qui aurait ouvert la voie à l’adoption des réformes les plus ambitieuses de leur parti (Sinema siège aujourd’hui). en tant qu’indépendant).

L’un des arguments des opposants démocrates à l’élimination du « filibuster » était de dire que les progressistes s’ennuieraient lorsque les républicains seraient maîtres du Sénat.

Les républicains ont pourtant d’excellentes chances de devenir majoritaires à la chambre haute du Congrès en 2025. Feront-ils ce que les démocrates n’osaient pas faire sous Joe Biden ? Leurs ténors répondent par la négative, selon le site Punchbowl News, même si Donald Trump, critique du « filibuster », leur a demandé de l’éliminer, comme il a continué de le faire durant son mandat à la Chambre. Blanc.

« Lorsque vous êtes au Sénat, vous devez avoir 60 voix », a déclaré le sénateur républicain de l’Oklahoma, James Lankford. « Cela signifie que vous devez vous asseoir comme des adultes, avoir des conversations et comprendre. Certaines personnes n’aiment pas ça. [Le filibuster] C’est quelque chose de typiquement américain que d’avoir une place au sein du gouvernement où les deux parties doivent être entendues. »

Nous aurons peut-être l’occasion de voir si ces belles paroles résisteront à l’épreuve de la réalité d’une Maison Blanche sous Trump et d’un Sénat républicain.

(Photo de Columbia Pictures)

J’aime ça :

J’aime chargement…

Catégories : États-Unis, PolitiqueMots-clés : Donald Trump, James Lankford, Joe Biden, Joe Manchin, Kyrsten Sinema

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Elle reste immobilisée pendant trois jours à côté du corps de son petit ami