Kiev a les mains liées par les restrictions sur l’utilisation des armes

Kiev a les mains liées par les restrictions sur l’utilisation des armes
Kiev a les mains liées par les restrictions sur l’utilisation des armes

L’Ukraine a les mains liées en raison des restrictions sur l’utilisation des armes fournies par ses alliés occidentaux sur le territoire russe, a déploré lundi à Sofia le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg.

“Cela lie les mains des Ukrainiens dans leur dos et rend leur défense très difficile”, a déclaré Stoltenberg à l’ouverture d’une réunion de l’OTAN dans la capitale bulgare.

Plusieurs pays ont limité l’utilisation des armes qu’ils fournissent à l’Ukraine uniquement sur son territoire, y compris la Crimée et le Donbass, interdisant les frappes sur le sol russe.

“Je pense qu’il est temps de reconsidérer certaines de ces restrictions”, a ensuite déclaré M. Stoltenberg à -, en marge d’une réunion de l’assemblée parlementaire de l’Alliance atlantique.

Kiev « a le droit de se défendre » et a donc « le droit de frapper des objectifs militaires légitimes en dehors de l’Ukraine », a-t-il insisté.

Le secrétaire général de l’OTAN a déjà appelé par le passé à la levée des restrictions occidentales.

Washington et Berlin réticents

Mais, a-t-il souligné lundi, cette décision appartient aux Alliés. Certains d’entre eux n’ont pas imposé de restrictions, mais d’autres l’ont fait, a-t-il ajouté, sans plus de détails.

Les États-Unis, principal fournisseur d’aide militaire à l’Ukraine, et d’autres pays européens comme l’Allemagne se sont montrés très réticents à fournir des armes sans aucune restriction.

Or, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a récemment estimé, lors d’un déplacement à Kiev le 15 mai, que cette décision revenait à l’Ukraine. “Nous n’avons pas encouragé ni favorisé les frappes en dehors de l’Ukraine, mais en fin de compte, c’est à l’Ukraine de prendre ses décisions sur la manière dont elle mène cette guerre”, a-t-il déclaré, alors que la Russie met régulièrement en garde les Occidentaux contre toute attaque sur son territoire utilisant des armes occidentales.

Poussée russe

La Russie, de son côté, a revendiqué lundi la prise de deux nouvelles localités dans les régions de Donetsk et Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, poursuivant sa poussée dans ces deux secteurs du front où elle est à l’offensive face à une armée ukrainienne en difficulté.

L’armée russe a “libéré le village” de Netaïlové, dans la région de Donetsk, ainsi que la ville d’Ivanivka, dans la région de Kharkiv, plus au nord, a indiqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

/ATS

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La Cour suprême annule l’interdiction des stocks de secours qui transforment les fusils en mitrailleuses
NEXT Poutine pose des conditions pour l’Ukraine