Les factions palestiniennes exigent de sérieux efforts pour mettre en œuvre les décisions de la CIJ

Les factions palestiniennes exigent de sérieux efforts pour mettre en œuvre les décisions de la CIJ
Les factions palestiniennes exigent de sérieux efforts pour mettre en œuvre les décisions de la CIJ

AA/ Gaza/ Mustafa Haboush

Les factions palestiniennes ont appelé samedi à une mise en œuvre rapide et véritable des décisions de la Cour internationale de Justice (CIJ), soulignant la nécessité d’éviter les retards ou les obstructions qui pourraient absoudre Israël de ses responsabilités.

Le Comité des Forces Nationales et Islamiques, qui représente la majorité des groupes palestiniens, a publié une déclaration en faveur de la décision de la plus haute juridiction de l’ONU.

“L’agression fasciste contre la ville de Rafah et toutes les parties de la bande de Gaza et du territoire palestinien doit cesser, et l’armée d’occupation nazie doit se retirer complètement”, a déclaré le comité.

Il a exhorté toutes les parties à « travailler sérieusement et véritablement pour mettre en œuvre les décisions de la Cour internationale de Justice, sans procrastination ni retards qui pourraient absoudre l’occupation de ses responsabilités sous divers prétextes ».

Il a également appelé toutes les parties à assurer « le retrait complet de l’armée israélienne du terminal de Rafah » et à le rouvrir en tant que « terminal exclusivement palestino-égyptien conformément aux mécanismes convenus ».

Le comité a mis en garde « contre toute tentative visant à contourner la décision de la Cour internationale de Justice ou à légitimer le siège et l’occupation ».

La CIJ a réaffirmé vendredi ses ordonnances précédentes et indiqué de nouvelles mesures, notamment la fin des opérations militaires dans la ville du sud, le maintien du poste frontière de Rafah ouvert et l’autorisation aux enquêteurs d’accéder à l’enclave assiégée.

Le président de la CIJ, Nawaf Salam, a déclaré que la situation à Gaza s’était détériorée depuis que le dernier tribunal avait ordonné à Israël de prendre des mesures pour l’améliorer.

Israël a poursuivi son offensive brutale sur Gaza malgré une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU exigeant un cessez-le-feu immédiat.

Plus de 35 800 Palestiniens ont été tués à Gaza, en grande majorité des femmes et des enfants, et près de 80 300 autres ont été blessés depuis octobre à la suite d’une attaque du Hamas.

Plus de sept mois après le début de la guerre israélienne, de vastes pans de Gaza étaient en ruines au milieu d’un blocus paralysant de nourriture, d’eau potable et de médicaments.

*Traduit de l’anglais par Malèk Jomni

Seule une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de radiodiffusion interne (HAS), est diffusée sur le site Internet d’AA, sous forme de résumé. Merci de nous contacter pour vous abonner.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Températures (très) fraîches, « baisse polaire », pluie… Ce mois de juin 2024 est-il vraiment pourri ? – .
NEXT Elle reste immobilisée pendant trois jours à côté du corps de son petit ami