La France et l’UE accusent la Russie de « provocations » aux frontières de l’Estonie, de la Finlande et de la Lituanie

La France et l’UE accusent la Russie de « provocations » aux frontières de l’Estonie, de la Finlande et de la Lituanie
La France et l’UE accusent la Russie de « provocations » aux frontières de l’Estonie, de la Finlande et de la Lituanie

Ces derniers jours, plusieurs « incidents frontaliers » à ces trois frontières ont été enregistrés. Le Quai d’Orsay dénonce des « actions agressives inacceptables » de la part de Moscou.

Vers une nouvelle crise avec Moscou ? Le chef de la diplomatie française, Stéphane Séjourné, a déploré vendredi 24 mai la multiplication des « provocations » de la Russie aux frontières de l’Estonie, de la Finlande et de la Lituanie.

“La Russie a multiplié ses provocations (…) Pleine solidarité face à ces actions agressives inacceptables”, a réagi Stéphane Séjourné dans un message posté sur X. “Nous suivons attentivement la situation aux côtés de nos alliés, qui agissent avec calme et sérénité”, il ajouta.

Bouées déplacées

Jeudi, les garde-côtes estoniens ont déclaré que leurs homologues russes avaient retiré pendant la nuit les bouées placées sur la rivière Narva, qui sépare les deux pays, dans le cadre d’un différend frontalier.

Le Premier ministre estonien Kaja Kallas a parlé d’un « incident frontalier » alors que la Lituanie et d’autres pays de la région ont tendu leurs relations avec la Russie suite à son invasion de l’Ukraine.

Selon Tallinn, ce n’est que depuis le début de la guerre en Ukraine en février 2022 que Moscou conteste l’emplacement des balises flottantes, utilisées pour empêcher les bateaux de s’égarer accidentellement dans les eaux étrangères.

Ce vendredi encore, le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a également déclaré que l’action de la Russie à la frontière estonienne était « inacceptable ». “L’Union européenne attend des explications de la Russie après le retrait de ces bouées et leur remplacement immédiat”, a-t-il menacé.

Guerre hybride ?

Cet incident fait suite à un autre conflit frontalier dans la région impliquant la Russie. Mercredi, la Lituanie, pays balte, a déclaré avoir convoqué un conseiller diplomatique russe au sujet d’un projet d’extension unilatérale de la frontière maritime russe dans les eaux lituaniennes et finlandaises, avertissant qu’il pourrait s’agir d’une tactique de guerre hybride.

Selon un projet de résolution du ministère russe de la Défense publié mardi, Moscou envisage d’étendre ses eaux territoriales à partir de janvier 2025 en modifiant sa frontière en mer Baltique avec la Finlande et la Lituanie.

Cette nouvelle frontière permettrait à Moscou de déclarer russes les zones maritimes finlandaise et lituanienne. Les frontières russes dans la région de Kaliningrad et dans le golfe de Finlande seraient également modifiées, selon le document.

Les plus lus

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Incendies, surtourisme… En Grèce, un nouvel été sous tension se dessine
NEXT Le monde en images | La presse – .