Les forces russes « enlisées dans les combats de rue »

Les forces russes « enlisées dans les combats de rue »
Les forces russes « enlisées dans les combats de rue »

Selon Kiev, la Russie, avec son offensive surprise lancée le 10 mai depuis le nord de la région de Kharkiv, vise à étendre jusqu’à briser les lignes défensives des forces ukrainiennes, affaiblies par deux ans de guerre, le manque de nouvelles recrues et la pénurie d’armes. en raison des mois de tergiversations occidentales en matière d’aide militaire.

Selon l’Ukraine, Poutine dispose de tout un réseau de cachettes dans toute la Russie : « Il se cache comme Dracula dans ses cryptes »

“L’ennemi est complètement enlisé dans les combats de rue à Vovchansk et a subi des pertes très importantes”, a indiqué sur Telegram le général Oleksandr Syrsky, commandant en chef de l’armée ukrainienne, assurant que la Russie était contrainte d’envoyer des “réserves” pour continuer. son assaut.

Plus au sud, dans la même région de Kharkiv, les Russes attaquent également dans le secteur de Koupiansk depuis près d’un an.

“La situation est compliquée dans le secteur de Kyslivka, où l’ennemi tente de percer nos défenses et d’atteindre la rivière Oskil”, a déclaré le général.

Dans le Donbass, l’officier a fait état de violents affrontements en direction de Chassiv Iar, Pokrovsk et Kurakhové où les Russes grignotent du terrain depuis des mois, sans parvenir pour l’instant à une percée décisive.

« Des combats intenses se poursuivent dans le secteur d’Ivanivské et à la périphérie de Chassiv Yar. L’ennemi tente à tout prix de s’emparer de (cette dernière) ville», a déclaré le général, alors que la prise de cette ville pourrait ouvrir la voie à Kramatorsk, la principale ville de la région de Donetsk encore sous contrôle ukrainien.

“Nous nous sommes habitués aux bombes, mais cette fois c’était trop dangereux” : immersion avec les évacués de Vovchansk dans la région de Kharkiv

Enfin, « les combats les plus intenses et les plus violents ont lieu dans les secteurs de Pokrovsk et de Kurakhové. L’ennemi tente de percer la défense de nos troupes sur une étroite section du front entre Staromykhaïlivka et Berdytchi », a-t-il déclaré. Il précise

La Russie affirme avoir lancé son offensive de mai dans le nord-est de l’Ukraine pour créer une zone tampon destinée à empêcher les frappes depuis l’Ukraine et vers le territoire russe.

Kiev estime que cet assaut vise avant tout à contraindre les troupes ukrainiennes à étendre et donc à affaiblir leurs lignes défensives sur l’ensemble du front car les Russes espèrent ainsi pouvoir faire une percée dans le Donbass.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La Pologne demande des explications sur le retour d’une famille afghane sur son sol par la police allemande
NEXT Arnaque au casino de Zurich : les dessous de l’affaire « Chinese Eleven »