deux responsables de l’armée arrêtés en Russie

deux responsables de l’armée arrêtés en Russie
deux responsables de l’armée arrêtés en Russie

Un général et un responsable du ministère de la Défense ont été arrêtés dans le cadre d’une nouvelle campagne anti-corruption en Russie.

Un haut responsable de l’état-major russe et un militaire chargé des ordres de la Défense publique ont été placés en détention provisoire, respectivement pour corruption et “abus de pouvoir”, a annoncé jeudi 23 mai la Commission d’enquête, chargée d’importantes affaires pénales. en Russie.

Le chef d’état-major adjoint chargé des communications, le général Vadim Chamarine, arrêté mercredi par un tribunal militaire, est accusé d’avoir “accepté un pot-de-vin particulièrement important”, a indiqué sur Telegram la Commission d’enquête. Il risque jusqu’à quinze ans de prison s’il est reconnu coupable.

Arrestations en série

En début de soirée, la commission d’enquête a également annoncé l’arrestation et le placement en détention préventive d’un responsable du ministère russe de la Défense.

“Le chef d’un département du département des commandes publiques du ministère russe de la Défense, Vladimir Verteletski, est accusé d’abus de pouvoir”, a indiqué cette Source, assurant avoir accepté “un travail inachevé” en 2022 dans le cadre d’une commande publique. , causant des dégâts de plus de 70 millions de roubles (710 000 euros au taux actuel).

Le secteur de la défense est en proie à des scandales de corruption depuis de nombreuses années. Mais depuis fin avril, les arrestations se multiplient, touchant aussi bien le ministère de la Défense que le commandement militaire.

Avant ces deux responsables, le vice-ministre de la Défense Timur Ivanov et Yuri Kouznetsov, en charge des ressources humaines au sein du ministère, ont été arrêtés pour corruption.

Le ministre de la Défense, Sergueï Choïgu, a lui-même été remplacé par un économiste, Andreï Beloussov.

Le Kremlin dément une « purge »

Ce changement a été justifié par le président Vladimir Poutine par la nécessité d’« optimiser » les dépenses militaires, qui avaient explosé avec l’assaut contre l’Ukraine, campagne qui se voulait éclair mais qui dure depuis plus de deux ans. .

Un autre général russe, Ivan Popov, ancien commandant de la 58e armée combattant en Ukraine, a été arrêté mardi pour « fraude ». Il a été licencié l’été dernier après avoir, selon lui, révélé les difficultés auxquelles les troupes russes étaient confrontées sur le front.

La corruption au sein des hautes sphères de l’armée russe était l’une des critiques vivement formulées par le patron du groupe paramilitaire Wagner, Eugène Prigojine, qui a mené une rébellion avortée en juin 2023 et est mort dans un accident d’avion. avion.

Le Kremlin a démenti jeudi toute campagne d’épuration, assurant qu’il s’agissait d’une opération anti-corruption assez classique. “La lutte contre la corruption est un travail continu, ce n’est pas une campagne” de purges, a assuré devant - le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. “Cela fait partie de ce que font nos forces de l’ordre.”

Les plus lus

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Elle reste immobilisée pendant trois jours à côté du corps de son petit ami