Ciotti (LR) souhaite que la France quitte la CPI, Larcher juge “scandaleuses” les exigences du procureur

Ciotti (LR) souhaite que la France quitte la CPI, Larcher juge “scandaleuses” les exigences du procureur
Ciotti (LR) souhaite que la France quitte la CPI, Larcher juge “scandaleuses” les exigences du procureur

La Cour pénale internationale “s’est définitivement discréditée” avec un mandat d’arrêt requis contre Benjamin Netanyahu et la France doit la quitter, a déclaré mercredi le patron des Républicains Eric Ciotti, tandis que le président du Sénat Gérard Larcher a qualifié de “scandaleuses” les exigences de son procureur. .

“Je crois que la CPI a définitivement perdu sa crédibilité, qu’elle n’existera plus”, a déclaré M. Ciotti sur BFMTV et RMC, jugeant “ridicule” de “mettre en examen le Premier ministre d’un Etat démocratique qui se défend des pires actes terroristes”. attaque qui ait jamais eu lieu.

Le procureur du tribunal basé à La Haye a requis des mandats d’arrêt contre le chef du gouvernement israélien Benjamin Netanyahu, ainsi que son ministre de la Défense Yoav Gallant, visés au même titre que les trois plus hauts dirigeants du Hamas (Ismaïl Haniyeh, Mohammed Deif, Yahya Sinouar). ).

Ce qui, pour M. Ciotti, revient à “mettre sur le même plan des sales terroristes, des islamistes”, qui ont “les mêmes racines que ceux qui ont attaqué le Bataclan et la Promenade des Anglais à Nice”.

Le député des Alpes-Maritimes a déploré qu’on « donne du crédit à des institutions politisées ».

Quitte à quitter la CPI ? « Oui, absolument, elle s’est discréditée », a-t-il insisté, avant de lancer : « Est-ce qu’elle attaque l’ayatollah Khamenei en Iran ? Est-ce qu’elle attaque M. Erdogan ? « Est-ce qu’elle attaque Xi Jinping ? Finalement, où en sommes-nous ? C’est ridicule.”

Le président LR du Sénat Gérard Larcher, qui a reçu dans la matinée le ministre israélien des Affaires étrangères Israel Katz ainsi que plusieurs familles d’otages, a estimé que “mettre sur le même plan un gouvernement démocratique et des terroristes” était “une comparaison scandaleuse et scandaleuse”. scandaleux.”

« Il faut veiller à ce que ceux qui sont responsables des assassinats et ceux qui en ont été les victimes ne se retrouvent pas sur le même banc. C’est ma conception de la justice et je ne veux pas qu’elle s’égare », a-t-il ajouté dans un communiqué à l’issue de cette visite ministérielle.

Le sujet divise la classe politique française depuis lundi : d’un côté la droite, l’extrême droite mais aussi le camp présidentiel se sont émus d’une décision dessinant un « parallèle » ou une « équivalence » entre Israël et le Hamas, placés « sur un pied d’égalité »; de l’autre, la gauche a salué l’action d’un CCI « dans son rôle ».

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’attitude des États-Unis face aux massacres commis par Israël nous choque sérieusement
NEXT Malgré le silence imposé par le régime d’Alger, l’agence américaine AP rend compte de la soif inacceptable qui règne dans le centre du pays et de la révolte des habitants.