La Russie « rend » six enfants ukrainiens à leurs familles…

La Russie « rend » six enfants ukrainiens à leurs familles…
La Russie « rend » six enfants ukrainiens à leurs familles…

La Russie affirme avoir capturé Klichtchiïvka, un village de la région de Donetsk reconquis par Kiev en septembre 2023, lors de son offensive d’été qui a finalement échoué.

« Les unités du groupe Sud, après des opérations actives, ont libéré la localité de Klichtchiïvka », a indiqué le ministère russe de la Défense, au moment où l’armée russe a l’initiative et mène depuis plusieurs mois une poussée sur le front. Est.

Ce village est situé juste au sud de Bakhmout, une ville détruite par les combats et conquise par l’armée russe en mai dernier après 10 mois de combat.

Les autorités russes ont remis ce mercredi à leurs proches six enfants ukrainiens détenus en Russie. Les six garçons âgés de 6 à 17 ans, dont deux frères, ont été rendus à leurs familles dans l’enceinte de l’ambassade du Qatar à Moscou en présence de la commissaire aux enfants du Kremlin, Maria Lvova-Belova, poursuivie comme le président russe Vladimir Poutine. pour expulsion d’enfants par la Cour pénale internationale (CPI).

L’Ukraine réclame le retour de près de 20 000 mineurs « déportés ou déplacés de force » en Russie depuis le début de son assaut, le 24 février 2022.

Un homme a été tué et deux autres blessés mercredi par des éclats d’obus provenant de drones ukrainiens abattus par les forces russes dans la région de Belgorod, frontalière avec l’Ukraine, a indiqué le gouverneur local.

“Pour notre grand malheur, un civil a été tué, touché par des éclats d’obus” près du village de Belenkoye, à l’ouest de la région de Belgorod, a écrit le gouverneur Viatcheslav Gladkov sur Telegram.

La région de Belgorod est la cible quasi quotidienne de frappes des forces ukrainiennes. Les troupes russes ont lancé le 10 mai une offensive de l’autre côté de la frontière, dans la région ukrainienne de Kharkiv, notamment pour mettre fin, selon le président russe Vladimir Poutine, à ces attaques.

Le chef de la diplomatie ukrainienne a proposé mardi aux alliés de l’Ukraine d’abattre depuis leur territoire les missiles russes visant son pays. “Il n’existe aucun argument juridique, sécuritaire ou moral qui empêcherait nos partenaires d’abattre depuis leur territoire des missiles russes au-dessus du territoire ukrainien”, a déclaré Dmytro Kouleba lors d’une conférence de presse avec son homologue allemande Annalena Baerbock.

L’armée russe a annoncé mardi avoir débuté des exercices militaires sur l’usage d’armes nucléaires tactiques, ordonnés début mai par Vladimir Poutine, assurant qu’il s’agissait d’une réponse aux “menaces” occidentales. Le ministère russe de la Défense a précisé que ces manœuvres se déroulent dans la Région militaire Sud, basée près de l’Ukraine et qui couvre des régions ukrainiennes que Moscou prétend annexer.

Les soldats s’entraînent à charger des « munitions spéciales » dans les batteries de missiles Iskander, mais aussi à les déplacer « de manière dissimulée » vers les zones de tir. Ces exercices impliquent également l’aviation et les missiles hypersoniques Kinjal.

Bonjour à tous. Comme chaque jour, la rédaction de 20 minutes est mobilisé pour vous donner toutes les informations sur le conflit. Depuis le 10 mai, l’Ukraine fait face à une offensive russe de grande ampleur dans le Nord-Est. Si la situation a jusqu’ici été très compliquée pour les troupes de Kiev, Volodymyr Zelensky s’est montré plus positif mardi en constatant des « résultats tangibles » de son armée sur ce front, dans la région de Kharkiv.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Elle reste immobilisée pendant trois jours à côté du corps de son petit ami