Un “essaim” sismique dans la région de Naples provoque plusieurs évacuations – rts.ch – .

Un “essaim” sismique dans la région de Naples provoque plusieurs évacuations – rts.ch – .
Un “essaim” sismique dans la région de Naples provoque plusieurs évacuations – rts.ch – .

Les pompiers italiens ont évacué 35 familles dans la région de Naples où les écoles seront fermées mardi après des dizaines de secousses sismiques. Ces événements ont provoqué une vague de panique, mais n’ont fait aucune victime.

Depuis lundi soir, “environ 150 séismes ont été enregistrés” dans la zone volcanique des Champs Phlégréens (sud), indique mardi matin l’Institut national de géophysique et de vulcanologie (INGV) dans un communiqué.

Une secousse d’une magnitude de 4,4 “a été la plus violente” depuis le début, en 2005, de la période actuelle de résurgence de l’activité sismique et l’essaim est “le plus puissant des 40 dernières années”, précise l’INGV.

De nombreux habitants de Pouzzoles, commune de la zone d’activité des Champs Phlégréens dans laquelle vivent un demi-million de personnes, ont fui leurs maisons à la suite de ces secousses qui ont causé de légers dégâts aux bâtiments mais n’ont pas fait de victimes.

Contenu externe

Ce contenu externe ne peut pas être affiché car il est susceptible de collecter des données personnelles. Pour voir ce contenu vous devez autoriser la catégorie Réseaux sociaux.

Accepter Plus d’information

“Ce sera une nuit que nous n’oublierons pas”, a écrit sur Facebook la maire de Pozzuoli, Gigi Manzoni. Des vidéos amateurs montraient le sol d’un supermarché jonché de bouteilles à Pouzzoles.

Ouvrir le centre de bienvenue

Quatre centres d’accueil ont été ouverts pour les résidents cherchant un abri pour passer la nuit, tandis que les écoles, fermées toute la journée, seront inspectées par les pompiers. Le centre de coordination d’urgence de Naples a mobilisé 400 lits de camp à Pozzuoli, où des tentes ont été installées, et à Bacoli.

Le volcan, qui s’étend sur un périmètre de 15 km sur 12, présente la dépression à fond plat typique laissée après une éruption. Il s’agit de la plus grande caldeira active (« chaudière » en espagnol) d’Europe, située aux confins de Naples et de Pouzzoles au bord de la mer.

Dans cette région, les Champs Phlégréens sont éclipsés par le Vésuve voisin, qui domine la baie de Naples et dont l’éruption a rayé Pompéi de la carte en l’an 79.

Reprise de l’activité

Les Champs Phlégréens, dont une éruption il y a 40 000 ans a affecté le climat de la planète, inquiètent les habitants et les scientifiques en raison d’une résurgence de son activité due aux gaz émis par le magma et qui exerçaient une pression sur la surface en fissurant le sol.

Selon l’INGV, la vitesse à laquelle le sol monte – deux centimètres par mois – n’a pas changé pour l’instant. “Lors de la crise sismique de 1982-84, le soulèvement du sol a atteint neuf centimètres par mois”, souligne l’institut.

A l’époque, « nous avions enregistré plus de 1 300 secousses par mois, contre 450 enregistrées le mois dernier.

ats/autre

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Elle reste immobilisée pendant trois jours à côté du corps de son petit ami