Aurores boréales | Pourquoi les voit-on de toutes les couleurs ? – .

Des aurores boréales ont illuminé le ciel du Québec dans la nuit du 10 au 11 mai, lorsqu’une tempête solaire d’une rare puissance a frappé la Terre. Mais qu’est-ce qui leur donne ces couleurs chatoyantes et ces formes variées ?


Publié à 1h25

Mis à jour à 5h00

Gaz et altitude

La couleur des aurores dépend de plusieurs facteurs, dont la composition de l’atmosphère, mais aussi de l’altitude à laquelle elles se forment.

Lorsqu’une éruption solaire se produit, elle projette parfois de grandes quantités de particules chargées électriquement (protons et électrons) vers la Terre. Lorsqu’elles atteignent notre planète, ces particules entrent en collision avec des molécules et des atomes de la haute atmosphère, les obligeant à s’ioniser et à produire de la lumière.

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO ETHAN CAIRNS, ARCHIVES DE - CANADIENNE

Aurores boréales dans le ciel de Vancouver, en Colombie-Britannique, le 11 mai

«C’est le même phénomène que dans un tube de néon, qui est constitué d’un gaz où circule un champ électrique», explique Loïc Quesnel, communicateur scientifique au Planétarium Rio Tinto Alcan. « Le gaz accumule de l’énergie, qu’il libère ensuite en émettant de la lumière. »

Cette lumière sera d’une couleur différente selon le type de gaz frappé par les particules provenant du Soleil. Par exemple, si la collision se produit entre 100 et 300 km d’altitude avec des molécules d’oxygène, une aurore verte, la plus couramment observée, se produit. Vers 300 ou 400 km en revanche (ce qui correspond à l’altitude de la Station spatiale internationale), les molécules d’oxygène se raréfient ; les particules rencontrent à la place des atomes d’oxygène, et nous observons alors des aurores rouges.

Vers 100 km d’altitude, si la collision se fait avec des molécules d’azote, la couleur sera rose ou rouge foncé. Enfin, même si elles sont difficiles à voir, des aurores bleues et violettes peuvent également se produire à cette altitude avec des molécules d’hydrogène ou d’hélium.

Une histoire de champ magnétique

Si les aurores se produisent habituellement dans le Grand Nord ou autour de l’Antarctique, c’est à cause du champ magnétique terrestre, qui dévie les particules chargées venant du Soleil pour les envoyer vers les pôles. Toutefois, lorsque le vent solaire est particulièrement puissant, comme ce fut le cas les 10 et 11 mai, des aurores peuvent parfois être visibles à des latitudes inhabituelles, par exemple dans le sud du Québec ou en France.

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO HINA ALAM, ARCHIVES DE - CANADIENNE

Aurores boréales à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, le 11 mai

« Leur forme dépend de la façon dont ils interagissent avec les lignes de champ magnétique, explique Loïc Quesnel. Les aurores auront ainsi l’apparence de rideaux à proximité des pôles magnétiques, mais elles seront plus diffuses si l’on se situe loin d’eux, car on ne pourra alors en observer que la partie supérieure.

L’œil moins efficace que le téléphone portable

À l’œil nu, cependant, les aurores ont des couleurs moins vives que celles que l’on peut voir sur les photos. Les cellules nerveuses de l’œil chargées de distinguer les différentes couleurs, appelées cônes, doivent recevoir beaucoup de lumière pour fonctionner. Pour maximiser ses chances de voir les couleurs des aurores lors d’une tempête solaire, il est donc recommandé de s’éloigner des villes afin de limiter la pollution lumineuse.

Il faut aussi garder à l’esprit que « chaque personne vit une expérience relativement différente des aurores boréales », souligne Loïc Quesnel. Nous avons tous vu des photos d’aurores boréales, il est donc possible que parfois notre cerveau nous fasse voir des couleurs là où notre œil n’est même pas capable de les voir. »

Si vous avez raté ce spectacle, rassurez-vous : le Soleil vient d’entrer dans une période d’intensité maximale, un phénomène périodique qui revient environ tous les 11 ans. Même si cela est difficile à prévoir, il est probable que de nouvelles tempêtes solaires (et donc d’autres aurores) reviennent éclairer le ciel dans les mois à venir.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Début réussi pour la France
NEXT Les soldats nord-coréens traversent brièvement la frontière avec le Sud