Ces zoos européens viennent d’être pointés du doigt pour non-respect du bien-être animal

Ces zoos européens viennent d’être pointés du doigt pour non-respect du bien-être animal
Ces zoos européens viennent d’être pointés du doigt pour non-respect du bien-être animal

Ce vendredi 17 mai, la fondation britannique Aspinall, qui promeut la conservation de la nature, a publié un rapport dans lequel elle distingue 29 zoos européens. En fait, pendant la 18 mois qui viennent de s’écouler, la fondation a constaté, de manière très discrète, plus de 3 000 violations des règles en vigueur en matière de bien-être animal.

Carnet rose au Zoo d’Anvers : un Ibis du Cap, une espèce menacée, est né (VIDEO)

On parle notamment d’un manque de place dans les enclos, d’installations dangereuses ou encore d’une alimentation inadaptée aux animaux. Au total, plus de 160 espèces sont concernées si l’on en croit le rapport. « Les éléphants sont victimes du plus grand nombre de violations, devant les rhinocéros, les lions, les tigres et les girafes. » détaille l’association dans un communiqué officiel.

Étonnamment, tous les zoos mentionnés font tous partie de l’Association européenne des zoos et aquariums (EAZA). Aspinall accuse donc l’association de complaisance à l’égard de ses zoos. De son côté, l’EAZA a indiqué que ce rapport ne « représentait pas fidèlement les objectifs et l’efficacité du programme d’accréditation » de ses membres. Elle a ajouté que cela montrait « une compréhension erronée du bien-être animal » et qu’il était basé « sur la meilleure science disponible » sur le sujet.

Parmi les zoos où le plus d’irrégularités ont été constatées figurent ceux de Sosto et de Budapest en Hongrie, de Madrid en Espagne, le zoo de Boissières en France (Loire-Atlantique) et le Bioparc de Valence en Espagne.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Hamas serait favorable à une trêve
NEXT La ministre autrichienne vote contre l’avis de son gouvernement et sauve le Green Deal européen