La BAD lance un prix annuel – Lequotidien

La BAD lance un prix annuel – Lequotidien
La BAD lance un prix annuel – Lequotidien

Un prix annuel des médias africains sera soutenu par la Banque africaine de développement (BAD). Le président de cette institution, le Dr Akinwumi Adesina, a fait cette annonce le 9 mai, dans le cadre du Sommet des dirigeants des médias africains organisé par AllAfrica Media à Nairobi, au Kenya.

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a annoncé à Nairobi, au Kenya, la création d’un prix annuel des médias africains. Selon M. Adesina, le prix vise à « récompenser et sensibiliser les journalistes, correspondants et médias africains qui rendent compte des réalisations et des progrès de l’Afrique ». L’annonce a eu lieu jeudi 9 mai, dans le cadre du Sommet des dirigeants des médias africains organisé par AllAfrica Media. La BAD travaillera également avec cette organisation et les institutions financières africaines pour créer ce prix.

« L’Afrique doit façonner son propre récit et ne pas dépendre de ce que les autres en pensent ou des perspectives qu’ils préfèrent partager à son sujet, de ses réalisations et des opportunités qu’elle offre… Les récits positifs sur les opportunités d’investissement en Afrique doivent être bien mis en avant, comme c’est malheureusement le cas. ne bénéficie pas d’une couverture suffisante, voire inexistante, dans les médias occidentaux », a déclaré M. Adesina. Il a appelé les institutions de développement en Afrique à établir un référentiel commun d’histoires, de vidéos et de contenus vérifiés et standardisés, ce qui facilitera la compilation et la rédaction d’articles sur ce qui est réalisé en Afrique. « Ensemble, continuons à promouvoir l’Afrique. Je vous invite, en tant que leaders des médias, à devenir les vuvuzelas de l’Afrique ! Racontez les histoires positives de l’Afrique », a-t-il exhorté, promettant que la Banque africaine de développement, ses partenaires et les institutions financières africaines, participerait à la création de bourses pour les journalistes et correspondants africains. afin de contribuer au développement et au renforcement des capacités des journalistes et correspondants travaillant sur l’Afrique.

Il a également proposé que la BAD, la Banque africaine d’import-export et toutes les institutions financières régionales mettent en commun leurs ressources pour soutenir l’émergence d’une société de médias africaine mondialement reconnue, qui positionnera l’information africaine dans le monde. Le Sommet des dirigeants africains des médias, qui avait pour thème : « Repenser les médias africains dans cette période de profond changement », a réuni plus de 300 propriétaires et opérateurs de médias africains, des responsables gouvernementaux, des chefs d’entreprise, des universitaires, des champions de la société civile et des partenaires de développement. , pour discuter de l’activité des médias et du rôle essentiel qu’ils doivent jouer pour façonner l’avenir de l’Afrique. Le sommet s’est tenu à Nairobi, au Kenya, du 8 au 10 mai 2024.
Par Mame Woury THIOUBOU[email protected]

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV deux femmes pendues par le régime de Téhéran, les exécutions se multiplient
NEXT La Pologne va fortifier ses frontières avec la Biélorussie et l’enclave russe de Kaliningrad