La justice américaine envisage de poursuivre Boeing au pénal

La justice américaine envisage de poursuivre Boeing au pénal
Descriptive text here

l’essentiel
Le ministère américain de la Justice envisage de poursuivre pénalement Boeing pour les deux accidents mortels impliquant son avion 737 MAX. Les accidents de 2018 et 2019 ont fait 346 victimes.

Boeing est toujours en pleine tempête. La firme américaine pourrait prochainement être poursuivie pénalement par la justice américaine pour les crashs du 737 MAX de Lion Air et d’Ethiopian Airlines. C’est en tout cas ce à quoi réfléchit le ministère américain de la Justice (DOJ). Il vient d’indiquer que l’avionneur aurait en fait violé certaines conditions d’un accord conclu en 2021 qui a évité toute poursuite.

L’avionneur n’a pas réussi à “concevoir, mettre en œuvre et appliquer un programme de conformité et d’éthique pour prévenir et détecter les violations des lois américaines sur la fraude dans l’ensemble de ses opérations”, a déclaré le DOJ. Boeing ferait donc l’objet de poursuites pénales de la part du gouvernement fédéral.

Newsletter Aéronautique

Votre rendez-vous hebdomadaire à découvrir informations exclusives sur le secteur aéronautique : entretiens, analyses approfondies, enquêtes…

Registre

Cette décision est jugée comme « une immense victoire » par Catherine Berthet, qui a perdu sa fille Camille dans l’accident d’Ethiopian Airlines. “Nous nous battrons pour un procès pour homicide involontaire de la part de Boeing et de ses dirigeants”, a-t-elle déclaré à l’AFP.

Boeing a jusqu’au 13 juin pour s’expliquer

L’avionneur américain nie catégoriquement ces accusations. Il estime avoir « honoré les termes de l’accord et attend avec impatience l’opportunité de répondre ». Il dispose désormais de 30 jours pour le faire et prouver sa bonne foi. En fonction des informations fournies, la justice décidera alors, au plus tard le 7 juillet, d’engager ou non une procédure.

Pour rappel, dans le cadre de cet accord, Boeing avait reconnu avoir commis une fraude et payé 2,5 milliards de dollars en échange de l’abandon par le ministère de la Justice de certaines des poursuites engagées contre lui. Dans le détail, il avait accepté de verser 1,77 milliard de dollars d’indemnisation aux entreprises clientes du 737 MAX, 500 millions de dollars supplémentaires pour indemniser les proches des victimes des deux accidents, et une amende de 243 millions de dollars à l’État. .

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’armée ukrainienne se retire « dans certaines zones » du front nord
NEXT Guerre en Ukraine | Washington appelle ses alliés à donner des systèmes Patriot à l’Ukraine