Bénin. Adaptation au climat pour une croissance durable

Bénin. Adaptation au climat pour une croissance durable
Descriptive text here

L’économie béninoise devrait enregistrer une croissance de 6,2% en moyenne par an entre 2024 et 2026, grâce notamment à l’augmentation des investissements et à l’expansion de la Zone Industrielle de Glo-Djigbé (GDIZ), une zone industrielle située à 45 km de Cotonou et dédiée à la transformation locale des produits agricoles comme le coton, les noix de cajou, l’ananas, le karité, a estimé la Banque mondiale.

Dans son rapport, l’institution financière indique également que les efforts de consolidation budgétaire déployés en 2023 ont permis de réduire le déficit budgétaire à 4,1% du PIB, soit le niveau le plus bas depuis 2019, et en baisse par rapport aux 5,5% de 2022. Cela est dû à une augmentation des recettes totales de 0,7% à 15% du PIB, tandis que les dépenses publiques ont diminué de 0,6% à 19,2% du PIB. . L’assainissement budgétaire devrait se poursuivre à moyen terme, le déficit budgétaire continuant de diminuer pour atteindre 2,7 % du PIB d’ici 2026.

Intitulé « S’adapter au changement climatique pour une croissance économique durable et résiliente », le rapport met également en avant les perspectives à plus long terme de l’économie béninoise.

En effet, la Banque mondiale souligne que la réalisation d’une croissance économique durable et résiliente dans les décennies à venir dépendra des efforts d’adaptation au changement climatique.

Le rapport recommande de renforcer les actions dans le secteur agricole, notamment l’adaptation des pratiques agricoles, la restauration des forêts et les investissements dans les ressources en eau.

**Articles Liés[13083]**

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV un adolescent fauché à mort alors qu’il faisait du ski nautique
NEXT L’Ukraine annonce l’arrestation de six agents accusés d’avoir guidé les frappes russes