Un camionneur roumain tué par une plaque d’égout jetée du pont

Un camionneur roumain tué par une plaque d’égout jetée du pont
Descriptive text here

Cinq jeunes seront présentés mardi à la justice belge dans le cadre d’une enquête pour “assassinat”, ouverte après le jet d’une plaque d’égout d’un pont autoroutier qui a coûté la vie à un camionneur roumain, a indiqué lundi le parquet de Namur (centre). ).

Les faits se sont produits dans la nuit de vendredi à samedi sur l’autoroute E42, entre Liège et Namur. Agissant depuis un pont enjambant l’autoroute près d’Héron, cinq jeunes sont soupçonnés d’avoir jeté dans le vide une plaque d’égout accrochée à une sangle.

La plaque a percé le pare-brise d’un camion, tuant sur le coup son conducteur, un Roumain. Le compagnon du conducteur, qui se trouvait dans la cabine à ses côtés, a réussi à stopper le poids lourd qui a évité une sortie de route.

Selon les médias locaux, les jeunes avaient utilisé des capsules de protoxyde d’azote, surnommé « gaz hilarant » pour ses effets psychoactifs. Une information que le parquet de Namur n’a pas souhaité commenter lundi soir.

“Les interrogatoires des suspects (par la police) sont en cours, il y aura ensuite diverses investigations ordonnées par le juge”, a déclaré un porte-parole du parquet contacté par l’AFP.

Parmi les cinq suspects, tous arrêtés dimanche, figurent deux mineurs et trois « jeunes majeurs », a-t-elle précisé. Tous viennent de la ville d’Andenne, non loin d’Héron où se sont déroulés les événements. Ils seront présentés mardi au juge d’instruction (pour les majeurs) et à un juge de la jeunesse (pour les deux autres), qui devront décider de leur placement en détention.

Le chauffeur roumain travaillait pour le transporteur espagnol Castillo Trans.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Pourquoi la guerre dans la bande de Gaza affaiblit les relations entre Israël et l’Égypte
NEXT L’ancien ministre Armel Sayo sur le banc des accusés