Kirill, le patriarche de l’Église orthodoxe russe qui a fait fortune dans le tabac

Kirill, le patriarche de l’Église orthodoxe russe qui a fait fortune dans le tabac
Descriptive text here

Le patriarche Cyrille, de son vrai nom Vladimir Mikhaïlovitch Gundiaev, est l’homme fort de l’Église orthodoxe russe. Son parcours peut se résumer à une ascension fulgurante au sein de l’institution ecclésiastique.

Il a 23 ans lorsqu’il est ordonné moine en 1969. Deux ans plus tard seulement, il représente le Patriarcat de Moscou au Conseil œcuménique des Églises de Genève… tout en espionnant pour le compte du KGB soviétique. C’est à partir de cette période qu’il bâtit peu à peu une fortune dans l’industrie du tabac : les licences accordées à l’Église par l’État lui permettent d’investir dans le trafic de cigarettes. Sa fortune personnelle est aujourd’hui estimée à 3,7 milliards d’euros.

Il fut consacré évêque en 1976, archevêque en 1984, pour finalement acquérir le titre de métropolite en 1991. Après avoir présidé le Département des relations ecclésiastiques extérieures de 1989 à 2009, il devient le seizième archevêque élu patriarche de Moscou.

Depuis, l’homme de 77 ans affiche sa fidélité à Vladimir Poutine, dont il partage l’imagination impériale. Il estime que la guerre en Ukraine est sainte et nécessaire à défendre »l’espace spirituel de la Sainte Russie».

Le patriotisme religieux de l’Église orthodoxe russe, petit coup de pouce à la propagande de guerre de Poutine

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV vents de 160 km/h dans les rues de Houston
NEXT Les villageois à la merci des tensions dans la péninsule coréenne