Dimanche 19 mai 2024 – Église catholique de France

Dimanche 19 mai 2024 – Église catholique de France
Descriptive text here
ÉVANGILE – selon Saint Jean 15,26-27 ; 16.12-15

Pendant ce temps,
Jésus dit à ses disciples :
15, 26 « Quand le Défenseur arrive,
que je vous enverrai de la part du Père,
lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père,
il témoignera en ma faveur.
27 Et toi aussi tu rendras témoignage,
car tu es avec moi depuis le début.

16, 12 J’ai encore beaucoup de choses à te dire,
mais pour le moment, tu ne peux pas les porter.
13 Quand lui, l’Esprit de vérité, viendra,
il vous conduira dans toute la vérité.
En fait, ce qu’il dit ne viendra pas tout seul :
mais quoi qu’il entende, il parlera ;
et il vous fera connaître ce qui va arriver.
14 Il me glorifiera,
car il recevra ce qui vient de moi
pour vous le faire savoir.
15 Tout ce que possède le Père est à moi ;
c’est pourquoi je t’ai dit :
l’Esprit reçoit ce qui vient de moi
pour vous le faire savoir. »


L’ESPRIT DE VÉRITÉ…
À cinq reprises, lors de son dernier entretien avec ses disciples, Jésus leur promet l’Esprit, qui sera désormais leur soutien. A plusieurs reprises, il lui donne le nom de Paraclet, traduisant celui qui est appelé vers eux et qui ne les quittera jamais : « Je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera avec vous pour toujours ; l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit ni ne le connaît ; vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. » (Jn 14, 16-17).
« Le Défenseur, le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, vous enseignera tout, et il vous rappellera tout ce que je vous ai dit. » (Jn 14,26)… « Quand viendra le Défenseur que je vous enverrai de la part du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur. Et toi aussi tu rendras témoignage, car tu es avec moi dès le commencement » (texte d’aujourd’hui – Jn 15, 26-27)… « Il vaut mieux pour toi que je m’en aille, car si je ne pars pas, le Le défenseur ne viendra pas à vous ; mais si je pars, je te l’enverrai. » (Jn 16,7)… « Quand lui, l’Esprit de vérité, viendra, il vous guidera dans toute la vérité. En effet, ce qu’il dit ne viendra pas de lui-même ; mais quoi qu’il entende, il parlera ; et il vous fera connaître ce qui va arriver. » (Jn 16, 13).
Si Jésus insiste tant sur le don de l’Esprit, c’est pour réconforter ses disciples à l’heure de son départ ; ce sont désormais eux qui seront en première ligne ; le soir même, il les prévient : « Je vous parle ainsi, pour que vous ne soyez pas scandalisés. Vous serez exclu des assemblées. D’ailleurs, l’heure vient où tous ceux qui vous tuent s’imagineront qu’ils adorent Dieu. Ils le feront parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi. Eh bien, c’est pourquoi je vous dis ceci : le moment venu, vous vous souviendrez de ce que je vous l’ai dit. » (Jn 16,1-4).
Jésus sait bien que ses disciples ne seront pas traités différemment de lui : ceux qui voulaient sa mort croyaient vraiment agir pour l’honneur de Dieu, en réprimant celui qui blasphémait. C’est ce que rapporte saint Jean dans le récit de la Passion : les Juifs dirent à Pilate : « Nous avons une Loi, et selon la Loi il doit mourir, parce qu’il s’est fait Fils de Dieu. » (Jn 19,7).
Nous sommes toujours surpris par cette terrible erreur : le Fils de Dieu a été crucifié par les défenseurs de Dieu. A leur tour, les disciples du Fils seront persécutés, supprimés les uns après les autres au nom de la religion authentique. Ils auront besoin du soutien de l’Esprit de vérité. Jean l’appelle le Défenseur (en grec le « Paraclet ») : soyons clairs, il ne s’agit pas de défendre les disciples contre tout jugement de Dieu, mais de les soutenir lorsqu’ils sont traduits devant les tribunaux humains. , afin qu’ils puissent témoigner authentiquement du Christ. Jésus n’a pas défini sa propre vocation autrement ; lors de la Passion, il dit à Pilate « Je suis né, je suis venu dans le monde pour cela : témoigner de la vérité » (Jn 18, 37). À leur tour, les disciples n’ont d’autre raison d’être que de témoigner du Christ pour que le monde connaisse enfin la vérité du Père.
…DONNÉ AUX CROYANTS POUR EN FAIRE TÉMOINS
L’Alliance définitive entre Dieu et l’humanité ne pourra s’établir que lorsque l’humanité connaîtra enfin (au sens de « reconnaît ») son Dieu. Le terrible malentendu dont je parlais plus haut, le malentendu de l’humanité à l’égard de Dieu, est le problème qui traverse toute la Bible : depuis le soupçon d’Adam dans le jardin de la Genèse (Adam qui imagine Dieu jaloux de lui), depuis le soupçon des assoiffés du désert du Sinaï, qui ont osé reprocher à Dieu de les avoir fait sortir d’Egypte… à ceux qui ont crucifié le Fils de Dieu lui-même, simplement parce qu’il n’a pas répondu à leurs schémas, c’est toujours le même malentendu ; en vain, les prophètes alertaient le peuple : « Écoutez, cieux ; prête l’oreille, terre, car l’Éternel a parlé. J’ai élevé des enfants, je les ai élevés, mais ils se sont rebellés contre moi. Le bœuf connaît son propriétaire, et l’âne, la crèche de son maître. Israël ne le connaît pas, mon peuple ne comprend pas. » (Is 1,2-3). Mais Dieu ne s’est pas lassé, il sait bien que l’humanité ne peut le découvrir seule, puisqu’il est le Tout-Autre ; il interviendra ; écoutons Jérémie : « Je leur donnerai un cœur qui me connaît, car je suis l’Éternel ; ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu, car ils reviendront à moi de tout leur cœur. » (Jr 24:7).
Cela devrait éclairer tous nos efforts pour connaître Dieu : parce qu’Il ​​est le Tout-Autre, nous ne pouvons pas l’atteindre par nos seuls efforts, c’est Lui qui vient se révéler à nous. C’est pourquoi il nous fait le don de son Esprit ; selon la très belle formule de la prière eucharistique « l’Esprit est le premier don fait aux croyants » pour que, par leur témoignage, le monde parvienne à la connaissance de la vérité de Dieu.
—————
Complément
Il est intéressant de comparer la phrase de Pierre lors de l’élection de Matthias (« Il y a des hommes qui nous ont accompagnés pendant tout le temps que le Seigneur Jésus a vécu parmi nous, depuis le début, lors du baptême donné par Jean, jusqu’au jour où il a été enlevé de nous. Il faut donc que l’un d’eux devienne avec nous témoin de sa résurrection » (Actes 1, 20) et celle de Jésus le dernier soir : « Et vous aussi, vous en rendrez témoignage, car vous avez été avec nous. moi depuis le commencement » (Jn 15, 27).


(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = identifiant; js.async=true; js.src = “//connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js#xfbml=1&appId=169837426382293&version=v2.0”; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Israël intensifie son offensive au nord et au sud de la bande de Gaza – 13/05/2024 à 16h57 – .
NEXT Agenda 2063 de l’UA : les employeurs africains s’engagent à mobiliser plus de 2 milliards de dollars