La surveillance policière de l’ambassade de Russie à Bruxelles coûte des millions

La surveillance policière de l’ambassade de Russie à Bruxelles coûte des millions
La surveillance policière de l’ambassade de Russie à Bruxelles coûte des millions

Depuis l’invasion de l’Ukraine, les représentations diplomatiques russes à Bruxelles sont surveillées 24 heures sur 24 par la police fédérale. L’opération coûte 260 000 euros par mois, écrit dans son édition de lundi De la norme.

Depuis le 8 mars 2022, soit deux semaines après l’invasion russe de l’Ukraine, le complexe est gardé 24 heures sur 24 par la police fédérale, selon la réponse de la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) à une question parlementaire de la députée Sigrid Goethals ( N-VA). Depuis cette date, la représentation permanente de la Russie auprès de l’UE est également gardée en permanence par la police.

Lire aussi
Le maire de Kiev au «Soir»: «L’avenir de l’Europe est ici en jeu»

Cette surveillance renforcée a été ordonnée suite à une analyse de la menace réalisée par l’Ocam. Le Centre national de crise a alors décidé qu’une surveillance policière permanente était nécessaire, pour laquelle la police fédérale pourrait être appelée à intervenir. “Il s’agit de maintenir l’ordre public et de protéger les personnes”, rappelle le cabinet Verlinden. « Ce sont des missions légales de nos forces de police. »

Le « coût mensuel indexé » de l’opération s’élève à 261 864 euros, soit un peu moins de 9 000 euros par jour, selon M.moi Verlinden. Entre mars 2022 et avril 2024, la mission de contrôle a donc déjà coûté 6 240 705 euros aux contribuables.

Lire aussi
Guerre en Ukraine : comment Bruxelles s’organise pour aider Kiev

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV To Lam confirmé comme nouveau président du Vietnam
NEXT L’Ukraine menacée par un nouveau front