l’armée israélienne intensifie son offensive à Rafah, mais aussi à Jabalia, le plus grand camp de réfugiés de la bande de Gaza

l’armée israélienne intensifie son offensive à Rafah, mais aussi à Jabalia, le plus grand camp de réfugiés de la bande de Gaza
l’armée israélienne intensifie son offensive à Rafah, mais aussi à Jabalia, le plus grand camp de réfugiés de la bande de Gaza

Les forces israéliennes ont renforcé ce lundi 13 mai leur offensive dans le camp de réfugiés de Jabalia, au nord de la bande de Gaza, selon des habitants et des médias du Hamas, tout en menant des opérations aux abords de Rafah, au sud de l’enclave palestinienne.

A Jabalia, les chars israéliens ont tenté d’avancer vers le centre du camp de réfugiés, le plus grand de la bande de Gaza. Selon les habitants, des obus de char ont touché le centre du camp et des frappes aériennes ont détruit plusieurs maisons.

Plusieurs personnes ont été tuées et blessées lors d’une série de frappes aériennes sur le camp pendant la nuit, ont indiqué des habitants et des médecins. À Rafah, près de la frontière égyptienne, Israël a intensifié ses bombardements aériens et terrestres sur les zones à l’est de la ville.

Selon les habitants, les chars israéliens ont coupé la route de Salah ad-Din, principal axe de circulation nord-sud de la bande de Gaza qui traverse la partie orientale de Rafah. Des combats intenses ont été signalés et des forces et des chars israéliens ont été aperçus dans la zone sud-est de Rafah, ont rapporté des habitants.

La branche armée du mouvement islamiste Hamas, qui dirige la bande de Gaza, a déclaré que ses combattants étaient engagés dans des échanges de tirs avec les forces israéliennes dans l’une des rues à l’est de Rafah ainsi qu’à l’est de Jabalia. En Israël, l’armée a fait retentir ses sirènes à plusieurs reprises dans les zones proches de la bande de Gaza, avertissant d’éventuels tirs transfrontaliers de roquettes et de mortiers palestiniens.

Le bilan de l’opération militaire israélienne dans l’enclave palestinienne s’élève désormais à au moins 35 000 morts, selon le ministère de la Santé de Gaza. Israël célèbre ce lundi une journée de commémoration des martyrs et des victimes des conflits, qui sera dédiée cette année aux 1 200 Israéliens morts lors de l’attaque du 7 octobre perpétrée par le Hamas dans le sud d’Israël ainsi qu’aux centaines de soldats israéliens morts depuis le début de l’offensive dans la bande de Gaza.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La CEDEAO favorable à l’intégration du genre dans les énergies renouvelables en Afrique de l’Ouest
NEXT Un avion frappé par la foudre non loin de la Tour Eiffel (photos)