Kami Rita, la sherpa népalaise qui a gravi l’Everest 29 fois

Kami Rita, la sherpa népalaise qui a gravi l’Everest 29 fois
Descriptive text here

Le Népalais Kami Rita a battu son propre record du monde en escaladant l’Everest pour la 29e fois. Il a accompagné une expédition d’une vingtaine de grimpeurs qui ont tous atteint le sommet avec succès.

Ce sont les forces tranquilles de l’Himalaya. Les Sherpas, ces guides héroïques qui accompagnent les alpinistes en quête de défis sur les plus hauts sommets du monde, jouent un rôle primordial. Sur l’Everest, avant l’arrivée des différents groupes prêts à tenter l’aventure, ce sont eux qui se chargent d’installer et de sécuriser le parcours. Une fois les cordes et les échelles placées le long du parcours menant au sommet, les Sherpas partagent leurs connaissances avec les alpinistes du monde entier.

Parce qu’ils participent à de nombreuses expéditions vers le plus haut sommet du monde, certains établissent de véritables records. C’est le cas de Kami Rita, qui a réussi dimanche 12 mai ses 29 ans.e escalader l’Everest. Le guide, qui fait partie de l’agence Seven Summit Treks, a accompagné un groupe de 22 personnes comprenant bien sûr d’autres Sherpas, mais aussi des alpinistes venus des quatre coins du globe dont Lucie Janicovala première femme slovaque à gravir l’Everest.

Le reste après cette annonce

La semaine dernière, Kami Rita avait annoncé sa présence sur l’Everest, se disant prêt à atteindre « le sommet du monde » pour le 29e fois. Sur les réseaux sociaux, Seven Summit Treks a rendu hommage à son guide en expliquant qu’il avait gravi le sommet vers 7h25.

Le reste après cette annonce

Il gravit les redoutables K2, Cho Oyu, Lhotse et Manaslu…

Originaire du village de Thame à Solukhumbu, au Népal, l’homme a consacré sa vie à l’alpinisme. Né en 1970, c’est en 1992 qu’il participe à sa première expédition vers l’Everest en tant qu’assistant guide. Depuis, il a réussi à dompter les plus hautes montagnes du monde. Outre l’Everest, il a gravi les redoutables K2, Cho Oyu, Lhotse et Manaslu.

Mais BBC News rappelle que même si l’homme ne cesse de battre des records, il ne considère ses ascensions que comme du « travail ». Il n’en reste pas moins habité par le goût du défi et de la victoire. L’année dernière, alors que son rival Pasang Dawa, également Sherpa, était sur le point de battre son record, Kami Rita participé à deux expéditions pour récupérer sa couronne 8 848 mètres d’altitude.

Le reste après cette annonce

Le reste après cette annonce

Le drame des sherpas

Si cet exploit est salué à travers le monde, il rappelle aussi la condition parfois difficile des Sherpas qui gravissent chaque année l’Everest alors même que son ascension constitue un véritable défi physique. Sur sa page Instagram, Seven Summit Treks a annoncé ce week-end le décès du guide Lhakpa Tenji, est décédé le 7 mai 2024 « sur les pentes de la montagne mère, Makalu ». « Alors qu’il suivait une équipe de grimpeurs internationaux, il a commencé à se sentir mal pendant la descente. Malgré une aide immédiate et des efforts pour le sauver, il a rendu son dernier souffle au camp numéro 3. […] L’équipe de Sherpas qui l’accompagnait s’est battue jusqu’au bout sur les pentes du Makalu pour maintenir Lhakpa en vie, mais elle a perdu face au destin. »

L’histoire des Sherpas a également été marquée le 18 avril 2014 par une avalanche sur le versant népalais de l’Everest. Seize Sherpas qui préparaient le passage à la cascade de glace pour leurs riches clients ont perdu la vie ce jour-là. Le scandale a été immédiat, les guides de la région exigeant de meilleures conditions de travail du gouvernement, tandis que celui-ci facture des sommes exorbitantes aux alpinistes pour gravir le sommet.

Chaque année, le nombre de grimpeurs augmente malgré les débats liés à leur présence. Le gouvernement népalais a délivré environ 400 permis (d’une valeur d’un peu plus de 10 000 euros chacun) en 2024 aux alpinistes pour la saison printanière qui s’étend d’avril à juin. Presque tous les grimpeurs sont accompagnés d’un guide local, ce qui signifie qu’environ 800 personnes devraient effectuer l’ascension, a indiqué la BBC News. En France, le YouTubeur Inoxtag a relevé ce défi accompagné d’un guide français et d’une équipe locale, qu’il filme et dont il dévoilera les images dans quelques mois. Ces derniers jours, il était encore en phase d’acclimatation avant de tenter son ascension vers le sommet.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 21 marins sont toujours bloqués sur le bateau, quasiment sans contact avec le monde extérieur
NEXT Trois conseils pour éviter les excès de vitesse