Géorgie-Nouvelles manifestations contre la loi sur les « agents étrangers » – 13/05/2024 à 13h33

Géorgie-Nouvelles manifestations contre la loi sur les « agents étrangers » – 13/05/2024 à 13h33
Géorgie-Nouvelles manifestations contre la loi sur les « agents étrangers » – 13/05/2024 à 13h33

(Mise à jour avec des détails)

De nouvelles manifestations ont eu lieu lundi en Géorgie contre le projet de loi sur les “agents étrangers”, des opposants tentant d’empêcher les députés d’entrer au Parlement pour examiner le texte.

Une vingtaine de personnes ont été arrêtées lors des manifestations à Tbilissi, dont deux Américains et un Russe, a annoncé le ministère géorgien de l’Intérieur.

L’opposition géorgienne a appelé dimanche à manifester toute la nuit devant le Parlement pour empêcher les députés d’entrer lundi.

Les élus ont pu pénétrer dans le bâtiment où la commission judiciaire, boycottée par les partis d’opposition, a officiellement approuvé le projet de loi après une minute d’examen. L’assemblée plénière devrait à son tour examiner et approuver le projet de loi mardi en troisième et dernière lecture.

L’ambassade américaine et les représentants diplomatiques russes en Géorgie n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires sur la détention de leurs ressortissants. La Russie ne dispose pas actuellement d’ambassade en Géorgie, en raison du différend entre les deux pays sur l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud, deux régions séparatistes soutenues par Moscou.

Dans une publication sur Facebook, le ministère géorgien de l’Intérieur a déclaré que l’un des ressortissants américains était né en 1995, sans fournir plus de détails.

Le Premier ministre géorgien, Irakli Kobakhidze, a affirmé dimanche sa détermination à faire aboutir le projet de loi malgré de fortes protestations populaires à l’origine des plus grandes manifestations dans le pays, ex-république soviétique, depuis la fin de l’URSS en 1991.

Le projet de loi oblige les organisations recevant plus de 20 % de leur financement de l’étranger à s’enregistrer comme « agents d’influence étrangère », à l’instar d’une loi similaire en vigueur en Russie.

Selon l’agence de presse russe Tass, citant des témoins, la police a repoussé les manifestants des entrées de service du Parlement tôt lundi, ce qui a donné lieu à des échauffourées.

Le parti au pouvoir affirme que le projet de loi est nécessaire pour améliorer la transparence du financement des ONG et protéger le pays des ingérences extérieures.

L’Union européenne, qui a accordé à la Géorgie le statut de pays candidat à l’adhésion en décembre, a déclaré à plusieurs reprises que le projet de loi pourrait compromettre son adhésion potentielle à l’UE.

(Bureau de Moscou et Lidia Kelly à Melbourne ; version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV vaste chasse à l’homme pour retrouver un dangereux chef de gang en France
NEXT qui est l’alpiniste isérois décédé lors de l’ascension du Makalu au Népal