Memorial Day, Indépendance… Deux jours de commémorations en Israël dans une ambiance pesante

Memorial Day, Indépendance… Deux jours de commémorations en Israël dans une ambiance pesante
Memorial Day, Indépendance… Deux jours de commémorations en Israël dans une ambiance pesante

A partir de ce dimanche et jusqu’à mardi soir, les Israéliens commémoreront coup sur coup la journée du souvenir des soldats tombés au combat et des victimes du terrorisme puis la création de l’Etat juif.

Les cérémonies qui auront lieu dans les prochaines heures en Israël se dérouleront dans un contexte particulièrement tendu. Sept mois après les attentats du 7 octobre et alors que Tsahal bombarde la bande de Gaza, à Rafah et dans le nord du territoire, les Israéliens se préparent à deux jours de commémorations.

A partir de ce dimanche soir et jusqu’à lundi en fin de journée aura lieu Yom Hazikaron, ou Jour du Souvenir, journée d’hommage à tous les soldats morts et à toutes les victimes du terrorisme depuis la création de l’Etat hébreu. Cette journée débutera par le retentissement des sirènes d’alerte dans tout le pays à 19 heures (heure française). Ils appellent les habitants à cesser toute activité et à observer une minute de silence.

Le même scénario se reproduira lundi matin à 10 heures, mais cette fois les Israéliens observeront deux minutes de silence. De nombreux habitants sont également attendus tout au long de la journée dans les cimetières pour visiter les tombes de leurs proches disparus et de nombreuses cérémonies officielles doivent avoir lieu à travers le pays.

Des torches allumées dans des kibboutzim en deuil

Selon un bilan de l’AFP basé sur des données officielles israéliennes, plus de 1 170 personnes ont été tuées par les commandos du Hamas le 7 octobre, en majorité des civils. Plus de 250 personnes ont également été kidnappées et une centaine d’entre elles sont toujours captives à Gaza, selon l’armée israélienne. Selon le ministère de la Santé du Hamas, plus de 35 000 morts ont été recensés dans le territoire palestinien depuis le début de la guerre.

La journée du souvenir se terminera par une cérémonie d’allumage des flambeaux. Cet événement, qui se déroule habituellement au mont Herzl, à l’ouest de Jérusalem, se déroulera cette année sans public et verra des torches allumées près de la frontière de Gaza, notamment dans les kibboutzim Nir Oz et Kfar Aza, cibles des attaques du Hamas en octobre dernier.

Comme l’a annoncé la ministre des Transports Miri Regev, chargée d’organiser les cérémonies, les relayeurs ont été cette année sélectionnés pour « l’héroïsme » dont ils ont fait preuve le 7 octobre ou dans les jours qui ont suivi. suivi. Il s’agit notamment de membres du Shin Bet et du Mossad, des services de renseignement israéliens, de l’armée et des secouristes.

Ces cérémonies de fin du Memorial Day marqueront également le début des célébrations du Jour de l’Indépendance d’Israël, qui ont lieu chaque 14 mai. Cette date vise à commémorer la création de l’État hébreu en 1948, il y a 76 ans.

Il est de coutume chez les Israéliens d’organiser des barbecues pour célébrer cette fête. Mais en raison des événements récents, les Israéliens ne sont peut-être pas d’humeur à faire la fête.

La ville de Jérusalem a annoncé qu’elle n’organiserait pas de feux d’artifice cette année. Des habitants qui ont dû être évacués du nord du pays, près de la frontière libanaise, ont également annoncé qu’ils manifesteraient contre le gouvernement de Benjamin Netanyahu. Ils lui reprochent de ne pas avoir pu assurer un retour sain et sauf à leur domicile.

Igor Sahiri avec Vincent Gautier

Les plus lus

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Carles Puigdemont annonce sa candidature à la tête d’un gouvernement minoritaire en Catalogne
NEXT Colère noire du gouvernement slovène après la falsification algérienne des propos de Robert Golob qui n’a jamais évoqué le Sahara