Un Britannique bat le record du nombre d’ascensions par un grimpeur non népalais

>>
Une vue drone montre le mont Everest, le glacier Khumbu et le camp de base au Népal, le 30 avril 2024. SEPT TREKS AU SOMMET / VIA REUTERS

Avec dix-huit ascensions à son actif, le Britannique Kenton Cool, 50 ans, est devenu l’alpiniste non népalais ayant atteint le sommet de l’Everest, la plus haute montagne du monde, le plus de fois, ont annoncé dimanche 12 mai les autorités népalaises. .

Rakesh Gurung, directeur du ministère du Tourisme du Népal, a également rapporté l’autre record, battu récemment cette fois par une guide népalaise de 54 ans, Kami Rita, qui a gravi la montagne de 8 848 mètres pour la 29e fois.e fois. Il grimpe pour la première fois sur le « Toit du Monde » en 1994, lors d’une expédition commerciale. Depuis, le sherpa gravit la montagne presque chaque année pour y conduire ses clients. En 2023, il l’a gravi à deux reprises, réalisant à chaque fois un nouveau record après avoir été rattrapé par un autre guide, Pasang Dawa.

Les deux grimpeurs, qui participaient à des expéditions distinctes avec leurs clients respectifs, ont emprunté la route dite « Southeast Ridge » pour atteindre le sommet. “Il continue et continue… un gars incroyable!” »» a déclaré Garrett Madison, de la société américaine Madison Mountaineering, du guide népalais qui a gravi l’Everest presque chaque année depuis 1994 – et même deux fois en 2023. Lukas Furtenbach, de la société autrichienne Furtenbach Adventures, a salué quant à lui, le record de Kenton Cool.

>>

La guide népalaise Kami Rita, après avoir atteint le sommet de l'Everest le 23 mai 2023 pour la 28e fois, à son arrivée à l'aéroport de Tribhuvan, Katmandou, le 25 mai 2023.

La guide népalaise Kami Rita, après avoir atteint le sommet de l’Everest le 23 mai 2023 pour la 28e fois, à son arrivée à l’aéroport de Tribhuvan, Katmandou, le 25 mai 2023. NISHA BHANDARI / AFP

Six cents personnes ont atteint le sommet en 2023

L’alpinisme est une activité touristique importante et une Source majeure de revenus et d’emplois au Népal, qui abrite huit des quatorze plus hauts sommets du monde, dont l’Everest.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Everest : des embouteillages mortels sur le Toit du Monde

Ajouter à vos sélections

Le Népal a accordé 414 permis pour gravir l’Everest, à 11 000 dollars chacun (environ 10 200 euros), au cours de la dernière saison qui s’étend d’avril à juin. La plupart des grimpeurs partent avec un guide népalais. Plus de huit cents personnes sont attendues à l’assaut de l’Everest dans les prochaines semaines, après le départ d’un premier groupe de Népalais vendredi.

Huit des dix plus hautes montagnes de la planète se trouvent au Népal, qui accueille des centaines d’aventuriers chaque printemps, lorsque les conditions sont plus favorables. En 2023, plus de six cents alpinistes ont atteint le sommet de l’Everest, qui a enregistré un nombre record de dix-huit morts.

Le Néo-Zélandais Edmund Hillary et le Sherpa Tenzing Norgay furent parmi les premiers à atteindre le sommet de l’Everest en 1953.

Lire aussi : Sur l’Everest, un alpiniste américain décède lors de l’ascension

Ajouter à vos sélections

Le Monde avec l’AFP et Reuters

Réutiliser ce contenu
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV “Ces jeunes qui mettent un keffieh autour du cou et s’imaginent servir la cause palestinienne avec des slogans anti-israéliens, c’est affligeant”
NEXT Le Jardin Botanique de Genève participe à la sauvegarde de « l’arbre dinosaure » d’Australie