« J’espère de toutes mes forces que nous n’aurons pas à faire la guerre », déclare Macron

« J’espère de toutes mes forces que nous n’aurons pas à faire la guerre », déclare Macron
« J’espère de toutes mes forces que nous n’aurons pas à faire la guerre », déclare Macron

Emmanuel Macron multiplie les commentaires sur l’Ukraine. Dans https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/1789274255412129805 sur les réseaux sociaux, le président de la République a répondu aux questions de ses abonnés. L’un d’eux lui demande si la France va s’impliquer dans le conflit entre l’Ukraine et la Russie. “Non, j’espère de toutes mes forces que nous n’aurons pas à faire la guerre”, dit le chef de l’Etat. Mais « L’Ukraine a été attaquée par la Russie et, à un moment donné, nous devons être capables de dissuader la Russie de continuer à avancer », il ajoute. Pour Emmanuel Macron, dans cette guerre « la souveraineté et l’intégrité du territoire sont en jeu [de l’Ukraine], mais aussi l’État de droit, nos règles communes, et si nous laissons faire cela en Ukraine, c’est la loi du plus fort. »

Pour contrer l’expansion de la Russie, il estime nécessaire d’impliquer d’autres pays du continent. « Il faut dire aussi que nous tous, Européens, devons être prêts à agir pour les dissuader »explique le président. “Nous devons être dissuasifs et crédibles envers nos adversaires, en leur disant : “Si vous allez trop loin et menacez mes intérêts, ma propre sécurité, alors je n’exclus pas d’intervenir”. […] La France n’est pas une puissance de guerre, mais une puissance de paix. Mais oui, si nous voulons avoir la paix, nous devons la protéger. »a insisté Emmanuel Macron.

Le reste après cette annonce

Ces derniers mois, le chef de l’Etat a déclaré à plusieurs reprises qu’il envisageait d’envoyer des troupes sur le sol ukrainien. D’abord le 26 février, puis le 2 mai, dans une interview à l’hebdomadaire britannique L’économiste. Emmanuel Macron a déclaré : «Si les Russes venaient à percer les lignes de front, s’il y avait une demande ukrainienne – ce qui n’est pas le cas aujourd’hui – on devrait légitimement se poser la question. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Voici le calendrier scolaire 2024-2025
NEXT Les particularités monétaires de l’Écosse et de l’Irlande