quelque 500 personnes se sont rassemblées devant l’ULB pour dénoncer l’antisémitisme

quelque 500 personnes se sont rassemblées devant l’ULB pour dénoncer l’antisémitisme
quelque 500 personnes se sont rassemblées devant l’ULB pour dénoncer l’antisémitisme

Quelque 500 personnes se sont rassemblées vendredi devant le siège de l’Université libre de Bruxelles pour exiger la fin de l’occupation d’un des bâtiments de l’institution par des militants pro-palestiniens et pour mettre en garde contre l’antisémitisme qui, selon eux, conquérir le campus.

« Les valeurs de l’ULB sont bafouées », « L’université est libre… de laisser faire ». Voilà quelques-uns des slogans que l’on pouvait lire sur les banderoles brandies lors de ce rassemblement organisé par l’Union des étudiants juifs de Belgique (UEJB).

Une centaine de personnes occupent depuis mardi le bâtiment B du campus du Solbosch pour dénoncer “le génocide en cours à Gaza”, une initiative qui fait écho à d’autres mouvements d’occupation en Europe et aux Etats-Unis. Mercredi, des heurts ont eu lieu et le président de l’UEJB, Gad Deshayes, a été agressé. Cet incident révèle un climat de plus en plus hostile envers les juifs sur les campus, estime l’UEJB. Depuis le 7 octobre et l’attentat terroriste du Hamas en Israël, les étudiants juifs ont eu plusieurs contacts avec les autorités universitaires pour leur demander de prendre des mesures contre le harcèlement et les agressions dont ils sont victimes.

« Nous crions dans le vide pour sauvegarder la vie juive sur le campus », ont lancé Gad Deshayes et Gabrielle Piorka, vice-présidente de l’UEJB. Selon eux, les militants occupant le bâtiment B « ne défendent pas les Palestiniens mais veulent la destruction de l’État d’Israël ». “Ils ne veulent ni dialogue ni ouverture, ils sèment juste le chaos.”

“Nous exigeons la fin de cette occupation illégale qui menace les valeurs de l’ULB”, a clamé Mme Piorka. L’ULB a annoncé mercredi qu’elle allait porter plainte après les violences survenues sur le campus.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cour suprême | Un juge au cœur d’une polémique sur le drapeau
NEXT Jonathann Daval acquitté des accusations de dénonciation calomnieuse