alors que de fortes pluies sont annoncées, l’Etat crée la polémique en demandant aux populations de s’organiser

alors que de fortes pluies sont annoncées, l’Etat crée la polémique en demandant aux populations de s’organiser
alors que de fortes pluies sont annoncées, l’Etat crée la polémique en demandant aux populations de s’organiser

Après une réunion avec d’autres organes de l’État, dont le régulateur des médias et la présidence de la République, l’Agence nationale de météorologie et de télédétection par satellite a annoncé des « pluies excessives » attendues en mai et juin.

Ils s’abattront sur une vingtaine de villes dont la capitale Kinshasa, les villes de Goma, Inongo, Kolwezi et Boende avec une forte probabilité « d’inondations et de glissements de terrain ».

Pour éviter la catastrophe, les autorités lancent un appel demandant aux populations d’organiser « impérativement » des travaux de nettoyage des caniveaux, selon les termes des autorités. Les personnes qui occupent le littoral et les terrains accidentés sont également priées d’évacuer ces lieux.

Pour la société civile, ce message reflète l’irresponsabilité des dirigeants. « Ce communiqué montre clairement que le pouvoir en place a décidé de laisser la population à elle-même », réagit Bienvenu Matumo, l’un des militants du mouvement citoyen Lucha. L’État, censé agir en délogeant les occupants exposés, en indemnisant certains, en nettoyant les rivières et les caniveaux, s’est désengagé au mépris même de ses obligations. Ce communiqué doit être rapidement retiré par les émetteurs. Alors que des millions de dollars sont détournés, alors que le pays s’effondre sous des scandales de corruption, on ne peut pas émettre un tel communiqué comme pour dire que l’État n’a pas les moyens de s’engager à protéger les populations face à de telles prévisions météorologiques qui sont effrayants de notre point de vue. »

Un communiqué également critiqué par certains parmi les dirigeants. “D’autant que l’Etat, à travers ses agents publics, est lui-même l’auteur du désordre dans l’occupation des espaces”, a commenté une Source officielle.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV les turbulences à haute altitude « sont très difficiles à prévoir »
NEXT «Je sais que les gens en rient»