l’université va porter plainte pour plusieurs faits de violences

l’université va porter plainte pour plusieurs faits de violences
l’université va porter plainte pour plusieurs faits de violences

L’Université libre de Bruxelles (ULB) va porter plainte suite à des violences survenues mardi soir contre un agent de sécurité et un étudiant dans le cadre de l’occupation par des étudiants d’un bâtiment du campus du Solbosch, a indiqué mercredi l’administration universitaire à Belga. .

Des tensions sont apparues mardi soir dans la plaine K, face au bâtiment B du campus du Solbosch, occupé par une centaine d’étudiants depuis mardi matin pour dénoncer « le génocide en cours à Gaza ».

Selon Martin, un étudiant membre de l’occupation présent au moment de l’altercation, plusieurs personnes sont arrivées mardi soir avec des drapeaux israéliens autour du cou. « À la vue de ces drapeaux, certains occupants se sont mis en colère, notamment un Palestinien qui a déclaré avoir perdu sa mère dans les bombardements à Gaza quelques semaines plus tôt. »explique l’étudiant. “Il a ensuite tenté de démolir le drapeau en attrapant le cou d’une des personnes.”

Le coprésident de l’Union des étudiants juifs de Belgique (UEJB), Gad Deshayes, contacté par Belga mardi soir, a affirmé pour sa part avoir été agressé et blessé au cou, avant d’ajouter qu’il avait parlé avec la police. Lors des tensions, un membre de la sécurité a également été blessé alors qu’il tentait de maîtriser l’individu violent.

L’ULB a confirmé qu’elle porterait « également plainte pour les violences dont a fait l’objet son responsable de la sécurité mardi soir ». Dans la matinée, la rectrice Annemie Schaus a déclaré sur La Première (RTBF) que des plaintes seront déposées suite à des actes de violence, notamment contre Gad Deshayes.

Une assemblée générale est prévue à 12h30 au sein de l’occupation étudiante, notamment en vue d’évoquer l’altercation.. « Ce comportement violent ne représente en aucun cas notre mouvement. Il a été répété à plusieurs reprises et voté lors des assemblées générales précédentes qu’aucun comportement ou acte violent ne serait autorisé. »conclut Martin.

ulb Gaza Palestine Israël

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cette fleur unique au monde pourrait disparaître complètement
NEXT « La véritable conséquence d’une victoire de « l’extrême droite » serait sur le contrôle du respect de l’Etat de droit »