les parents des surfeurs australiens tués au Mexique s’expriment pour la première fois

les parents des surfeurs australiens tués au Mexique s’expriment pour la première fois
les parents des surfeurs australiens tués au Mexique s’expriment pour la première fois

Ils sont dévastés. “Nos cœurs sont brisés”, ont déclaré les parents des deux surfeurs australiens, retrouvés morts dans une station balnéaire au Mexique, qui se sont exprimés pour la première fois publiquement lors d’une conférence de presse ce mercredi 8 mai, à San Diego aux Etats-Unis.

Jake et Callum Robinson, leurs deux fils, ainsi qu’un de leurs amis, l’Américain Jack Carter, ont été vus pour la dernière fois le 27 avril à Bocana de Santo Tomas, une station balnéaire de la municipalité d’Ensenada au Mexique. Les trois hommes étaient partis ensemble faire du surf. Leurs corps, retrouvés avec une balle dans la tête et dans un état de décomposition avancé, ont été formellement identifiés par leurs proches dimanche 5 mai à Mexique.

« Il est maintenant temps de les ramener à la maison »

Depuis San Diego où vivait le frère aîné de Callum, Debra et Martin Robinson ont pris la parole, confirmant le décès de leurs deux fils : « C’est le cœur lourd que nous partageons la nouvelle de l’assassinat de Callum et Jake. Nos cœurs sont brisés et le monde est devenu plus sombre pour nous », a déclaré leur mère, très émue. « Nous pleurons également la perte de Carter Rhoad, un ami proche. C’étaient des jeunes hommes qui s’adonnaient ensemble à leur passion du surf », a-t-elle ajouté.

Selon la mère des deux surfeurs, l’aîné, Callum, était « attachant, atypique ». Cette femme de 33 ans, qui vit aux États-Unis depuis plusieurs années, considère le pays comme « sa deuxième maison », a-t-elle expliqué. Ce « joueur professionnel de crosse sur le terrain en PLL (Premier Lacrosse League, NDLR) », était surnommé « le grand koala », a-t-elle confié. Le joueur de 30 ans « a représenté l’Australie aux Championnats du monde, tout en trouvant le temps d’entraîner des équipes juniors ».

Quant à son frère Jake, 30 ans, elle le décrit comme « une personnalité heureuse, douce et compatissante ». « Il est maintenant temps de les ramener chez eux, auprès de leurs familles, de leurs amis et des vagues de l’océan australien. En leur mémoire, vivez plus brillamment, brillez plus et aimez plus brillamment. Merci”, a conclu la mère des deux surfeurs.

Trois suspects arrêtés

Le drame qui a endeuillé toute l’Australie, à commencer par le Premier ministre lui-même. “C’est un incident tragique, et à toutes les familles et amis de ces jeunes Australiens, je pense que les pensées de toute l’Australie vous accompagnent en cette période difficile”, a déclaré Anthony Albanese.

Les enquêteurs estiment que le drame est lié à une tentative de vol qui a mal tourné. Le véhicule des trois surfeurs a été retrouvé brûlé non loin de leurs corps. Selon le scénario émis par les autorités mexicaines, les malfrats « se sont approchés avec l’intention de voler leur véhicule et de prendre les pneus et autres pièces pour les mettre sur l’ancien modèle de camionnette qu’ils conduisaient », a-t-il expliqué. a expliqué Maria Elena Andrade, la procureure générale de l’État de Basse-Californie (nord-ouest).

Selon elle, les trois surfeurs ont « sûrement résisté ». Dans le détail, elle pense que “les assaillants (…) ont d’abord tué celui qui résistait au vol du véhicule”. Les deux autres surfeurs ont alors tenté de porter secours à leur ami, avant d’être eux aussi abattus.

Les meurtriers auraient alors tenté de cacher les corps. Ils ont été découverts vendredi 3 mai, gisant au fond d’un puits de 15 mètres de profondeur, à proximité d’un spot de surf pittoresque et isolé connu sous le nom de Lighthouse, près de La Bocana.

Trois suspects, deux hommes et une femme, ont été arrêtés et sont soupçonnés d’avoir participé directement ou indirectement à l’affaire, selon la justice mexicaine.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Netanyahu rejette « avec dégoût » les mandats d’arrêt demandés à la CPI
NEXT Guerre en Ukraine | Washington appelle ses alliés à donner des systèmes Patriot à l’Ukraine